AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Retrouvez nous sur Facebook et restez informé de tous les potins et actualités!

Laissez un petit mot pour l'anniversaire du forum en suivant le guide

Venez tenter votre chance au jeu de l'anniversaire! On fait rouler le pour gagner des cadeaux!

Une étrange brume dans l'Horton Plaza vous plonge dans un cauchemar étrange! Curieux? Cliquez ici

Besoin d'aide pour créer votre personnage? Des questions sur l'univers? D'autres questions? Posez là ICI!

Partagez|

Behind the memory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Messages : 307
Reds : 257
Date d'inscription : 29/11/2016
Avatar : Patrick Dempsey
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Chef des urgences


MessageSujet: Behind the memory 21.05.17 20:50

Je n'en revenais pas moi-même de cette nouvelle. Itzel s'était barré au Mexique pour quelques combats de rue plus juteux que les minables joutes qu'elle avait joué jusqu'à aujourd'hui. Je la maudissais intérieurement de me faire courir ainsi.

Les ruelles n'avaient rien de si différentes au départ. Puis je m'aperçu des dégradations qui s'accentuaient au fil de mes pas. Elle ne devait plus être très loin. L'adresse correspondait. Je supposais qu'elle devait vraiment être mal en point pour m'avoir appelé moi et pas un de ses foutus étudiants qui l'avaient entrainé dans cette merde. Je redoutais l'instant où j'aurais fait mon diagnostique.

Je poussais la porte du motel où elle devait croupir en m'attendant. Pourquoi n'avait-elle pas rejoint un hôpital comme tout le monde? Pourquoi est-ce qu'elle avait choisi d'aller se terrer dans un trou?

Porte 145 B... je frappais avec une certaine nervosité et réalisais à contre temps que je trépignais comme un gamin, intérieurement évidemment.

Je cru entendre une petite voix m'inviter à entrer et je ne me fis pas prier. Devant l'entrée se trouvait une brassière ensanglantée et quelques vêtements tâchés.

"Itzel?" M'écriais-je en claquant rapidement la porte dans mon dos pour ensuite me précipiter vers la salle de bain. Puisqu'elle n'était pas sur le lit, elle ne pouvait qu'être là, dans la salle de bain. "Itzel? Ca va?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 258
Reds : 178
Date d'inscription : 30/11/2016
Pseudo : Poulos
Avatar : Marie Avgeropoulos
Petite photo :

Crédit : DSA
DC : N'en a pas
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Etudiante en droit/Combattante illégale de redio
Age du personnage : 24 ans


MessageSujet: Re: Behind the memory 25.07.17 10:11

J'avais été trop loin. Ma peau bleuie hurlait au scandale. Les élans de douleur s'accompagnaient me tordaient méchamment le visage, assez pour me convaincre d'appeler le seul homme que je ne voulais plus voir depuis notre alercation. Je vous présente Devon qui franchissait ma porte de chambre sans même frapper. Je remontais sagement mon col pour me rendre décente et me tournait vers lui.

"Non." Je laissais le mot passer dans un souffle léger parce qu'articuler me faisait un mal de chien.

Je voyais l'inquiétude dans son regard mais je tâchais d'éviter soigneusement de trop accorder d'importance à ce détail. Il était là parce que j'avais besoin de lui pour repasser côté Etats Unis et avoir quelques soins avant de devenir folle à cause de la douleur.

"T'en as mis du temps." Premier reproche que je pensais être le début d'une dispute. La souffrance me changeait le caractère déjà trop bien trempé. J'avais envie de l'étripper pour l'attente. J'avais envie de pester et de râler et je ne savais même pas pourquoi. En y repensant, j'avais surtout envie de chialer toutes les larmes de mon corps. C'était peut être pour ça que je l'attaquais dés son arrivée. Ca me détend d'en vouloir à quelqu'un d'autre qu'à moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 307
Reds : 257
Date d'inscription : 29/11/2016
Avatar : Patrick Dempsey
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Chef des urgences


MessageSujet: Re: Behind the memory 04.08.17 11:51

Voilà, madame commençait à déverser ses nerfs sur moi. Je lui balançais un regard sous entendant que je comprenais son manège mais que je refusais de mordre à l'hameçon. Hors d'elle, elle devait souffrir le martyr. "On va arranger ça." Lui assurais je en posant mon sac au sol, à son côté.

La palette de soin que je pouvais lui offrir ne nous ferait pas aller bien loin. La case hopital s'imposait plus rapidement qu'elle ne le pensait car d'un oeil expert j'avais déjà commencé à analyser la moindre de ses blessures.

"J'ai pas grand chose contre la douleur sur moi." Je retirais ma veste pour laisser mes bras mécaniques entamer l'assistance qu'ils pouvaient m'apporter. L'un d'eux avait pris le pli d'ouvrir le sac et de préparer le kit de soin. Pendant ce temps, deux autres retiraient délicatement les tissus de la chair à vif. Moi, je me lavais les mains avant de prendre la première compression pour désinfecter la blessure la plus profonde. Même les points se feraient à l'hopital parce que le milieu n'avait rien de stérile dans les parages. "Qu'est-ce que t'as foutu?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 258
Reds : 178
Date d'inscription : 30/11/2016
Pseudo : Poulos
Avatar : Marie Avgeropoulos
Petite photo :

Crédit : DSA
DC : N'en a pas
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Etudiante en droit/Combattante illégale de redio
Age du personnage : 24 ans


MessageSujet: Re: Behind the memory 16.08.17 15:36

Devon se permettait le luxe de ne pas me renvoyer dans les roses. Moi, j'avais espèré qu'il me laisse le critiquer et passer mes nerfs sur lui, j'étais déçue. Enfin, il s'occupait moi, comme toujours, finalement et je devais admettre que j'appréciais le geste. Il avait beau être mon ex, je gardais pour lui une forme profonde d'affection et de respect. Il n'avait rien de comparable avec les autres gars qui passaient dans mon lit. Je ne ressentais rien d'amour pour lui mais je savais que je ne pouvais le voir quitter ma vie. C'était ainsi et je refusais de le dire à voix haute.
"Tiens...même pas un petit join pour moi?" Je le provoquais parce qu'il était angel et que cette catégorie d'individu ne fumaient et ne buvaient jamais. C'était de modèle de sainteté. Ils avaient le droit à des consommations? Je ne savais même pas s'ils pouvaient prendre un verre pendant les vacances ou pour fêter quelque chose d'important. Enfin, c'était pas vraiment le sujet là, je me faisais tripoter par une horde de main en métal!
"Je savais que tu étais un gros pervers, Devon."
Les bras de monsieur l'angel agissaient aussi en fonction des désirs de Devon et personne ne pouvait le nier. Je m'amusais mais en vérité, je douillais et rapidement mes traits d'esprits s'estompèrent pour me laisser grogner et jurer comme un chartier.
"PUTAIN! TU LE FAIS EXPRES POUR ME PUNIR! CA FAIT MAL! JE SUIS ALLEE FRAPPER DES BOUCHES ET DES CULS MERDE! CA FAIT MAL! FAIS CHIIIIIIIER!"
A ce rythme et au vu des coups que mon pied filait dans le bois du lit, on pourrait s'imaginer tout autre chose, comme un jeu de rôle et des saletés d'adultes consentants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 307
Reds : 257
Date d'inscription : 29/11/2016
Avatar : Patrick Dempsey
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Chef des urgences


MessageSujet: Re: Behind the memory 02.09.17 20:32

Je ne suis pas un tortionnaire, bourreau dans l'âme et sanguinaire par nature. La médecine ne consolait aucune tare malsaine que j'aurai à brimer. Les gens souffrent souvent aux urgences et je m'empresse toujours de suivre la démarche la plus adaptée à les soulager. Ce boulot m'apportait les paillettes pour séduire et du baume sur mon coeur meurtri par le monde trop injuste sur lequel j'estimais errer.

Entendre l'hispanique se tordre de douleur ou me traiter comme le dernier des pervers sur terre ne me séduisaient nullement. La rupture de trouvait là, entre elle et moi. Elle continuait à croire que notre relation se pavanait de blagues et de petites moqueries. Je persistais dans ma propre idée. Ces petites vannes et boutades l'éloignaient de moi et minaient mon moral, mon estime. D'un geste sec, le premier bras métallique entama de faire le plus rapidement que lui permettaient son fonctionnement et les amples mouvements d'Itzel, les soins. Les autres s'attelaient dans diverses directions pour immobiliser le corps de la patiente sans la violenter. Mes dents grinçaient en relatant dans mon esprit les souvenirs plus joyeux que j'avais passé en sa compagnie. Un emmerdeur l'avait changé, d'un coup de "baguette magique". Ca n'était qu'un mauvais moment à passer avant que je ne fasse un choix crucial pour elle: appeler son frère!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Behind the memory

Revenir en haut Aller en bas
Behind the memory
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ♣ Lost Time Memory ♣
» Partenariat avec Lost Time Memory ?
» Fin du partenariat avec Lost Time Memory
» Sam and the lost memory [Altéa & Sam]
» There's no remedy for memory ~ R.S.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Redioactif :: Around San Diego :: Tijuana-