AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Drama Queen a encore frappé! Retrouvez son cinéma : ici

On a besoin d'Angel!! Pour les aider à bien s'intégrer, 50 Reds sont offerts à la validation d'un scénario d'angel

Venez jeter un œil à nos postes vacants et nos pouvoirs prêts à l'emploi.

C'est au tour de Idille Mccandless dans le sujet commun!

Partagez|

Quand un regard fais tout basculer... feat Idille (Rp Fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Messages : 123
Reds : 136
Date d'inscription : 26/05/2017
Pseudo : Storiesmania
Age : 18
Avatar : Peter Simonischek
Crédit : Moi et Didille/GG
DC : Edwina Dester
Statut Marital : Marié
Emploi/Etude : Professeur
Age du personnage : 62 ans


MessageSujet: Quand un regard fais tout basculer... feat Idille (Rp Fini) 29.05.17 21:48

Ce matin, je me lève tôt pour aller promener Rudolph avant de me rendre au boulot. Il est assez tôt, comme à chaque début de journée qui s'enchaîne identiques comme les faces d'un cube unicolore. Ma femme n'est jamais levée à cette heure, et je fait au mieux pour que cela reste ainsi. Elle est de très mauvaise humeur lorsqu'on l'a réveille trop tôt. Là, comme il est seulement 5 h 45 du matin, on va dire qu'il vaut mieux ne pas émettre le moindre son. J'avale rapidement mon petit-déjeuner après avoir donné sa pâté à notre berger allemand, puis nous sortons faire une balade. Je lui met sa laisse, plus par habitude que part réel besoin, je l'ai eu de la part d'un collègue maître-chien, il a fait un très bon travail de dressage. C'est un jeune chien très énergique qui aime bouger, l'animal idéal pour un ancien angel flic reconverti en professeur. Je déambule dans les rues quasiment désertes du centre ville, quelques bonbons rédio dans les poches et mon pistolet dans la ceinture, bien caché sous mes vêtements amples. Je n'ai pas pu me défaire de cette habitude, et puis, on ne sait jamais, dans une ville comme celle-ci on ne peut pas prévoir ce qui peut arriver.

Je m'arrête quelques minutes pour que mon chien fasse sa petite affaire et j'en profite pour sortir mon MP3. C'est mon fils qui m'a offert ce gadget à mon dernier anniversaire, il m'a mit un large éventail de mes musiques favorites plus quelques une des siennes, en plus de celles sur lesquelles ma femme aime tant chanter, et enfin, celles que j'évite e plus possible, celles que j'ai découvert grâce à ma fille et à mon gendre aujourd'hui décédés. Non..., je ne dois pas penser à ça, sinon, je vais encore pleurer... Trop tard, les larmes coulent déjà le long de mes joues, je m'assoit un instant le temps que ma nostalgie passe un peu, puis je reprend ma promenade en accélérant un peu le rythme. Je vais bientôt devoir rentrer à la maison pour me changer avant de rejoindre l'Académie des Angels où j'occupe le poste d'enseignant depuis quelques années. Je ne fait pas vraiment attention aux musiques qui défilent, mais tout à coup, alors que je tombe sur l'une des chansons favorites de ma fille et quelque chose attire mon regard. Une chevelure brune et rousse, comme celle de ma fille disparue, flotte doucement dans la douce brise matinale. Je sais qu'il est impossible que ce soit ma fille, mais cela me trouble malgré tout.

La personne qui possède cette chevelure a le visage légèrement éclairé par un réverbère, et je suis frappée par ses traits qui me rappellent ceux de ma fille. Je me rapproche un peu et parvient a distinguer deux grands yeux sombres comme ceux d'Adyl, mon gendre. Je songe un instant à ma petite-fille, la si jolie petite demoiselle dont j'ai toujours la photo dans mon portefeuille. Mon corps n'est plus capable ne serait-ce que de faire un pas en avant, ou de détacher mon regard de cette personne. Je me sent un peu mal à l'aise de la regarder de cette façon, les yeux remplis de larmes et une expression de stupéfaction sur le visage, mais je ne peut pas m'en empêcher. C'est comme un rêve qui se réalise.


Dernière édition par Peter McCandless le 02.06.17 16:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 446
Reds : 188
Date d'inscription : 16/02/2017
Pseudo : Irriskina
Age : 19
Avatar : Solène Rigot
Petite photo :

DC : Jéremy dit gg
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Tueuse à gage
Age du personnage : 18 ans


MessageSujet: Re: Quand un regard fais tout basculer... feat Idille (Rp Fini) 30.05.17 14:06

3 heures après la mort de la cible, je restais à trainer en ville. Cela n’avait rien de prudent, mais c’était toujours comme ça, je ne pouvais pas me permettre de demander un taxi à l’aller ou au retour. Je me contentais de me cacher sous mon manteau long, dans l’ombre des bâtiments. Étant grande en taille pour mon âge, on pouvait facilement me prendre pour une personne tout à fait adulte de loin, et surtout, on ne pouvait pas me reconnaître.
Au bout d’un moment, le soleil commença à pointer à l’horizon et je me suis dit que je pouvais me découvrir. Après un cours passage derrière une poubelle dans une ruelle particulièrement sombre, je me suis enlevé ma cape ainsi que mes vêtements encore tâchés de rouge. Je les gardais dans mon sac pour les laver plus tard et en enfilais d’autres propres. Ma tête commençait à me faire furieusement mal mais je savais qu’un remède m’attendait chez moi. Le bonbon red que j’avais avalé plus tôt ne faisait plus effet depuis un bout de temps pourtant le mal ne cessait de faire bourdonner mes oreilles. Je sentais presque mon cerveau vibrer entra mes mains. Même s’il aurait été plus prudent de prendre un nouveau bonbon, je savais que le prochain serait celui de trop. Je me suis donc contenté de rester attentive à tout agissement qui puisse paraitre suspect, tout en faisant attention à ne pas moi-même paraitre suspecte.
Les réverbères étaient toujours allumés malgré les rayons qui transperçaient la nuit. J’étais fatiguée pour ne pas avoir dormi. J’avais hâte de rentrer et de me reposer.
Au bout d’un moment, je me suis arrêtée pour regarder mon portable. Un portable de l’ancienne époque, de l’époque où l’on ne traçait pas encore les téléphones. Aucun message, la police n’avait pas encore trouvé le corps de la cible. Mais j’étais de toute façon assez loin de l’endroit où ça c’était passé, je ne craignais plus rien.
Un instant, je me suis sentie observée. J’ai levé les yeux. Il n’y avait pas grand monde, à part un vieil homme qui m’observait. Il me regardait avec une intensité on ne peut plus suspecte. Il faisait peut-être une crise cardiaque. Vu son âge, c’était une possibilité… En l’observant un peu mieux, j’ai vu qu’il avait les yeux en larme. J’ai froncé les sourcils. Je ne voulais pas avoir à faire à un homme au bout de sa vie qui a peur d’affronter la mort ou que sais-je. J’ai tout de suite rangé mon portable et ai filé. Il venait de vibrer. Le corps de la cible venait d’être trouvé.  
Quand un regard fait tout basculer...

_________________
Je suis morte et j'ai tué, j'ai vu tuer et mourir, j'ai eu un temps immense pour la douleur et la méditation, ai-je pour autant grandi en force morale ? En discernement ?
Catherine Dufour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 123
Reds : 136
Date d'inscription : 26/05/2017
Pseudo : Storiesmania
Age : 18
Avatar : Peter Simonischek
Crédit : Moi et Didille/GG
DC : Edwina Dester
Statut Marital : Marié
Emploi/Etude : Professeur
Age du personnage : 62 ans


MessageSujet: Re: Quand un regard fais tout basculer... feat Idille (Rp Fini) 31.05.17 16:39

C'est elle... Je suis sûr que c'est elle, ma petite-fille, nulle ne peut tromper l'intuition d'un grand-père, et puis de toute façon, tout dans cette affaire me semblait louche. Je n'avais rien dit de tout cela à l'époque parce que l'on m'aurait dit:
- C'est normal que tu l'as pense encore vivante, c'était ta petite fille après tout...
Mais je n'avais pas envie d'entendre ça, cela m'aurait mis en pétard, je croit bien que j'aurai frappé la personne qui m'aurait dit un truc pareil. Bon revenons-en à nos moutons... Donc, beaucoup de détails semaient le doute sur mon esprit. Tout d'abord, le meurtrier a pris la peine de tuer ma petite-fille d'une manière différente de celle qu'il a utilisé pour éliminer ma fille et mon beau-fils. Et puis, pourquoi diable est-ce qu'il l'a fait brûler ? Il aurait très bien pu la laisser là, bien en vue, entre les corps de ses parents. Lorsque j'ai vu ça, j'ai tout de suite trouvé que c'était louche. J'avais une certaine expérience de crimes en tous genres dans mon dos. Jamais au grand jamais, je n'ai vu un criminel tuer deux personnes de la même famille et au même endroit, de deux façons différentes. Quant au fait qu'il a fait brûler le corps de l'enfant, qui avait toutes les caractéristiques morphologiques de ma petite fille, je me suis dit qu'en fait, le meurtrier avait procédé de la sorte pour cacher le fait qu'il avait emmené la petite avec lui. Ainsi, ma petite Idille est reconnue comme étant morte aux yeux des autorités, mais elle ne l'a jamais vraiment été. J'en ai eu la preuve ce matin en la voyant, je n'oublie jamais rien de ce que je vois et je sais que maintenant, je n'aurais de repos que lorsque je l'aurait retrouvée.

Il est désormais temps de rentrer à la maison, mon chien me suis et au pas de course, nous faisons le chemin qui nous ramène tous deux à la maison. Une fois arrivé, Rudolph va boire de l'eau à grandes gorgées tandis que je file me préparer pour aller au boulot. Une fois prêt, je constate qu'il est 7 h 15 du matin et je vois ma chère et tendre Patricia dans la cuisine en train de préparer son petit déjeuner. Avant même que je ne puisse la surprendre en apparaissant dans son dos, elle me dit :
- Bonjour chéri, comment était la balade ce matin ?
- Bonjour, il faut vraiment que tu arrêtes de faire ça dès le matin...
- Quoi donc ? Te surprendre ?
- Oui, je n'ai même pas l'occasion de faire de même. Je crois que je me fais vieux...
- Mais non voyons. Tu es certain que ça va ? Tu ne dis jamais des choses pareilles d'habitude.
- J'ai été quelque peu troublé pendant ma promenade.
- Mais tu es imperturbable mon chéri. Qu'est-ce que tu as bien pu voir ?
- J'imagine que tu veux voir avant que je ne parte ?
- Bien sûr, je pourrais peut-être t'aider comme ça.
- Je ne tient pas tellement à ce que tu te transforme en fontaine ma chérie.

Je consulte ma montre, mon dieu, il est déjà 7 h 30 ! Il faut que je me dépêche, je vais être en retard au boulot.
- Il faut que je file, on en reparlera ce soir.
- Au revoir, mon amour. Travailles bien.
- Ne t'en fais pas pour moi ma chérie. Je vais remplir la tête de trucs utiles à ces jeunes, cela ne leur fera pas de mal.
- Ne soit pas trop dur avec eux. D'accord ?
- Tu me connais assez pour savoir que je suis trop doux avec eux...
J'embrasse doucement ma femme sur les deux joues caresse rapidement notre chien, attrape mon sac et mes clefs puis je sors prendre ma voiture. Sur le chemin de l'Académie, ce que j'ai vu ce matin occupe mon esprit, mais dès lors que les cloches de l'établissement sonne, mes pensées sont à nouveau centrés sur ma tache: l'enseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quand un regard fais tout basculer... feat Idille (Rp Fini)

Revenir en haut Aller en bas
Quand un regard fais tout basculer... feat Idille (Rp Fini)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Mon coeur s'enflamme et embrase mon être quand ton regard croise le mien //Rhinoutte//
» Quand l'appétit va, tout va
» Quand le regard saigne, l'esprit renaît. [Lenka Xil'Naälhyr]
» Quand les gros maigrissent, les maigres meurent. 【Pv Hakushi Mihawk】

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Redioactif :: San Diego :: San Diego Bay :: Autres-