AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Retrouvez nous sur Facebook et restez informé de tous les potins et actualités!

L'intrigue 2 s'ouvre sur des fantômes dévoreurs d'énergie! Ne manquez rien de l'évènement en cliquant ici

Besoin d'aide pour créer votre personnage? Des questions sur l'univers? D'autres questions? Posez là ICI!

Fana de shopping, c'est pour vous! Redioactif sort sa nouvelle gamme de produits révolutionnaires: les Bombes d'Uredium Sélectives (BUS)

Bip bip! Votre fantôme évolue! Message d'évolution à prendre en compte dimanche! Surveiller votre boite MP!

Partagez|

Il y a, ailleurs, Quelqu'un de gentil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Messages : 773
Reds : 259
Date d'inscription : 20/06/2017
Pseudo : LittleWinter
Avatar : Oktyabrina Maximova
Crédit : Le grand Internet et surtout Lysander pour le portrait de Commode
DC : Aleksander F. Hellague
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Aujourd'hui elle gère encore une épicerie. Mais on en reparle quand l'épicier trouvera la caisse, seule et vivante...
Age du personnage : 23 ans


MessageSujet: Il y a, ailleurs, Quelqu'un de gentil. 22.06.17 14:13

Un départ ou un autre- Archive I -

Isaia Rosalinda Ortonoves

Journal Intime

« Commode, tu m’écoutes ?

Alex est parti. Parti. Papa, Maman l’ont aidé à déménager pour pouvoir s’installer dans son nouvel appartement, dans une nouvelle ville. Papa, Maman avait l’air heureux de voir que l’un de leurs enfants réussit parfaitement ce qui est entreprit : Alex a obtenu la première place. Pas de doute, pas de rature. Toujours en tête, la seule défaite d’Alex est encore inexistante. Et dans tout ça, moi, je reste sur le côté et je regarde. J’essaie de faire pareil mais je me fais recaler : « Animer votre stylo ne vous permettra pas de réussir, Miss Ortonoves. » « Il faut de la rigueur et du travail, Miss Ortonoves, pas de l’ignorance et de l’inaptitude. » « Je vous imaginait plus dans la digne lignée de votre famille, Miss Ortonoves. »
D’après Papa, Maman, réussir n’est pas une option. Pourtant, ils ont fini par accepter que jamais ils ne me regarderaient avec les étoiles de fierté qu’ils dédient à Alex, jamais ils ne me féliciteraient avec les éclats de joie qu’ils dédient à Alex. Alex sait. Alex sait quand se taire, comment aller vers les gens, retenir leur nom. Alex sait quand il faut se méfier, qui il ne faut pas fréquenter, où aller. Mais par-dessus tout, Alex sait qu’il ne faut pas parler aux meubles, qu’il ne faut pas promener les meubles, qu’il ne faut pas câliner les meubles. Bref Alex est.
Maintenant Alex n’est plus là. Alex fait des études brillantes. Alex est un vrai Ortonoves avec la réussite, l’ambition, la fierté du nom. Alex existe aux yeaux de Papa, Maman alors que je me contente de rester calme, face à Commode, pour ne pas casser plus de chaises, pour ne pas mettre plus de bazar, pour ne pas rater une fois de plus.

Il faut que je parte. Si je pars, si je vais là où Ortonoves ne veut rien dire, n’existe pas, n’a jamais existé, alors peut-être, peut-être qu’une personne, Quelqu’un de gentil, viendra me voir, me dire où est Commode sans me prendre pour une folle, sans me comparer à Alex, sans m’inciter à laisser tomber.
Face au trou vide où la poussière misérable se pose, je pose une main, pousse sur mes jambes, regarde la marque qui reste et laisse la vérité sortir : je pars.

Papa, Maman, Quelqu’un entre en trombe. « Où est cette foutue chaise ! Isaia Rosalinda Ortonoves, combien de fois faudra-t-il te le dire : tu ne peux pas emmener cette chaise au parc, elle n’en a rien à faire ! Is, tu m’écoutes, tu as vingt-deux ans, tu dois arrêter tes conneries maintenant !
- Je pars. »
Pas de réponse, un air choqué. Ai-je dis quelque chose de mal…

[…]

Je regarde ma chambre. Au revoir. J’embrasse chaque meuble, chaque ami, puis je plie Table. J’attrape Couette et sa housse, dépose Rox dessus, fourre le tout dans Sac. Je prends quelques stylos, un paquet de cookies, pique une boite de bonbons dans le bureau d’Alex. Alex sait tout faire, Alex n’utilise jamais ses bonbons ; pourtant Papa, Maman lui en offre régulièrement. Moi, ils me les interdisent : « c’est dangereux, Is, tu pourrais te faire mal ».

Dans l’entrée, Portant supporte tant bien que mal les multiples sacs de Maman, manteaux d’Alex, vestes de Papa. J’attrape mon sac à main, par terre, mon chèche, par terre ; il me reste une bonne centaine de dollars et un compte quelques pars aux Etats-Unis. Lune est sur mon nez, alors j’ouvre la porte, Sac conservant sagement des affaires, Table sous mon bras.

Et maintenant, en marche vers le futur. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 773
Reds : 259
Date d'inscription : 20/06/2017
Pseudo : LittleWinter
Avatar : Oktyabrina Maximova
Crédit : Le grand Internet et surtout Lysander pour le portrait de Commode
DC : Aleksander F. Hellague
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Aujourd'hui elle gère encore une épicerie. Mais on en reparle quand l'épicier trouvera la caisse, seule et vivante...
Age du personnage : 23 ans


MessageSujet: Re: Il y a, ailleurs, Quelqu'un de gentil. 28.06.17 10:36

Entre oui et non, il y a trois lettres- Archive II -

Isaia Rosalinda Ortonoves

Journal Intime


Edwidge d’Ildegarde Ortonoves,
Château Roncerouge,

Isaia Rosalinda Ortonoves,
Villa Ortonoves,




Château Roncerouge,
Le 25 juin 2016,




Ma chère nièce,

Il y a bien des jours que je n’ai plus reçu de correspondances ni de votre très chère mère, ni de mon très cher frère, ni de vous, très chère nièce. Le château enchaine les journées moroses, Archibald étant encore de sortie pour les affaires familiales. Nous devrions bientôt faire réparer la deuxième moitié du château.
Je n’ai ici que la préparation de notre prochaine réception à vous compter. Bien des cartons ont été envoyés mais vos parents ont décliné l’invitation. Leur absence pèsera lourd ; nous devions inaugurer les nouveaux jardins à la française. Ils viendront remplacer l’ancien potager, que mon très cher Corenthin à déplacer plus à l’ouest du point d’eau. J’aurais aimé que vous veniez apprécier la nouvelle statue qui fera office de fontaine. Viendrez-vous m’honorer de votre digne présence ? Les jardins seront prêts pour la fin de l’été, juste avant que l’automne ne nous vole nos premières feuilles.

Dans un tout autre contexte, pourriez-vous, ma chère, féliciter Alex pour moi. Bien des lettres doivent lui être envoyées et je ne voudrais point l’importuner d’une lecture supplémentaire dans ces moments. Le temps est cher et Alex nous prouve une fois encore que la renommée Ortonoves est amplement méritée. Loin de moi de dire que celle d’Ildegarde soit moins méritante ; leur grandeur n’ayant, en tout état de cause, point d’égal.

Avec tout l’amour que je puisse vous transmettre,

Votre tante.




[...]





Isaia Rosalinda Ortonoves,
Villa Ortonoves,


Tante d’Ildegarde,
Château Roncerouge,






Villa Ortonoves,
Le 7 juillet 2016,

Chère Tante,

Les nouvelles ne peuvent toujours être bonnes. Papa, Maman, sont partis en voyage d’affaire : quelques personnes importantes à rencontrer pour l’entreprise familiale. Papa dit qu’ils ne peuvent les rencontrer à la Villa. Je pense qu’ils ont honte de moi et de mes discussions. Vous êtes bien la seule à ne point voir de folie dans les dessous de mon âme. Je viendrais donc avec plaisir inaugurer votre nouveau jardin, et rencontrer ce nouvel ami qui en sera le garant, si ce n’est qu’Alex n’aura point le temps de m’accompagner. Papa, Maman, ne souhaitant plus que je ne sorte seule depuis les derniers événements, je ne pourrais point me présenter.

Il n’y a que peu de jours, Papa, Maman ont organisé leur célèbre dîner d’été. Je ne voulais pas faire mal, seulement savoir si, comme Alex, je pouvais réussir quelque chose. Alors oui, je vous le confesse ma chère tante, j’ai gouté l’uredium oublié sur Commode en ce soir, plutôt que de le rendre. Il ne m’a semblé que rien ne s’était déclenché ; vous vous y attendiez sûrement une absence de redio pour compenser la perfection de celui d’Alex. Seulement, j’ai voulu promener Table, pour la rassurer après une nuit trop intense pour elle. J’ai oublié de fermer la porte. Et voilà, et voilà…

Commode a disparu.

Je ne sais que faire, chère tante, et m’en remet à vous. Je ne sais que faire, mais je me dis, peut-être, peut-être que Commode est rentrée dans sa maison d’enfance. L’avez-vous donc revu à Ronce rouge ? Je la pleure bien trop souvent.

Bien à vous,

Votre nièce, Is.



[...]





Edwidge d’Ildegarde Ortonoves,
Château Roncerouge,


Isaia Rosalinda Ortonoves,
Villa Ortonoves,






Château Roncerouge,
Le 23 juillet 2016,

Ma chère nièce,
Il est bien dommage que vous ne puissiez assister à notre inauguration, Archibald souhaite réellement que les Ortonoves soit représenté par quelqu’un d’autre que moi-même. Je demanderais à votre père si notre chauffeur peut vous accompagner, venant vous chercher et vous ramenant.

Je me rappelle parfaitement de votre commode. Il est vrai qu’elle était d’une beauté rare et illuminer parfaitement notre hall d’entrée au temps où Archibald acceptait encore qu’elle y soit. Néanmoins, il l’avait rapidement déplacé pour la buanderie où, malgré les tristes souvenirs qui me revenaient, vous passiez une majorité de votre temps, étant enfant, il est bien vrai. Je me souviens très bien de vos rires, seule avec cette commode. Vous illuminiez le château, ma chère.
J’ai bien revu cette commode dans les temps qui ont suivi votre adolescence et vos heures de jeune adulte. Néanmoins, je n’ai point revu votre commode récemment, non.

Veuillez recevoir mon espoir de retrouvailles,

Votre tante.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il y a, ailleurs, Quelqu'un de gentil.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Recettes d'ici et d'ailleurs
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")
» Jakar gentil Shih-tzu abandonné à 14 ans ! (54)
» Une renommé qui fait noyer quelqu'un
» NIKI, gentil caniche gris, 10 ans, vit seul (83)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Redioactif :: Hello! It's me! :: Redio, someone still loves you! :: Complèments de fiche :: Journaux intimes-