AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Retrouvez nous sur Facebook et restez informé de tous les potins et actualités!

L'intrigue 2 s'ouvre sur des fantômes dévoreurs d'énergie! Ne manquez rien de l'évènement en cliquant ici

Besoin d'aide pour créer votre personnage? Des questions sur l'univers? D'autres questions? Posez là ICI!

Fana de shopping, c'est pour vous! Redioactif sort sa nouvelle gamme de produits révolutionnaires: les Bombes d'Uredium Sélectives (BUS)

Bip bip! Votre fantôme évolue! Message d'évolution à prendre en compte dimanche! Surveiller votre boite MP!

Partagez|

Une drôle de caissière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Messages : 1128
Reds : 289
Date d'inscription : 23/02/2017
Pseudo : Irriskina
Age : 19
Avatar : Raphaël Descraques
Petite photo :

DC : P'tite didille
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Eleveur de chats
Age du personnage : 25 ans


MessageSujet: Une drôle de caissière 22.06.17 21:46

Jéremy
Bishop

Isaia
Ortonoves

Une drôle de caissière
Je suis toujours en alerte quand je sors, même si je suis en promenade, avec des amis, avec une fille, avec mon frère… On sait jamais, je peux toujours aider quelqu’un ! Même si c’est une petite mamie qui traverse ou un vulgaire vol à l’étalage, je suis là. Et puis, si je suis avec une fille, c’est plutôt pratique pour la charmer ! Encore faut-il que mes guiboles ne décident pas de ma lâcher et de se prendre dans le premier objet qui passe…
Enfin bon, les ballades avec les filles, ça reste rare quand même. Le plus souvent, c’est avec des potes… Ou avec mon frangin, Léo.
Avec Léo, c’est souvent pour aller voir un film au ciné. Malgré notre possession d’une magnifique salle obscure dans le sous-sol de la maison familiale, nous aimons aller voir les nouvelles sorties avec « le petit peuple » comme les appelles mon frère.
Ce jour-là, nous venions justement de sortir d’une salle pratiquement vide (parce que c’était la dernière semaine mais aussi parce que mon frère a tenu à acheter la moitié des places de la salle), et mon frère eut envie d’aller faire les boutiques. Évidemment, ces boutiques à lui étaient des boutiques de luxe, hors de prix. D’ailleurs il se moquait souvent de mes achats sur internet. Mais j’les aimais moi c’est bon vieux t-shirt à motifs divers et variés ! J’en avais au moins un pour chaque film et jeu de ma collection, et ils me faisaient kiffer !
Berf, je disais donc, mon frère est allé acheter ces babioles hors de prix. Quant à moi, j’ai décidé de ne pas l’accompagner, saoulé par ces délires de richou, et je suis entré dans la première épicerie sur mon chemin.

_________________










Je suis le visiteur de tous les mondes, je suis celui qui a des centaines de vie en une seul, je suis celui qui est mort mille fois mais qui as survécu, je suis sens limites.
Je suis un gameur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 773
Reds : 259
Date d'inscription : 20/06/2017
Pseudo : LittleWinter
Avatar : Oktyabrina Maximova
Crédit : Le grand Internet et surtout Lysander pour le portrait de Commode
DC : Aleksander F. Hellague
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Aujourd'hui elle gère encore une épicerie. Mais on en reparle quand l'épicier trouvera la caisse, seule et vivante...
Age du personnage : 23 ans


MessageSujet: Re: Une drôle de caissière 23.06.17 21:10

Une drôle de caissière
Scène II
Jéremy Bishop
&
Isaia Ortonoves
Je me penche, m’allonge, étoile de mer sur le sol carrelé de l’épicerie. Le bleu de la mer a mal vieilli, les joints sont de petites algues fileuses toutes vertes. Grande île qui se dresse, envahie des herbes de tomates, carottes, épinards et autres légumes en conserve, l’étagère en fer se soulève de quelques centimètres, laissant mon regard rencontrer celui de la boite de conserve de petits pois qui a essayé de sauter, de fuir à la bourrasque de vent. Je sens un regard sur mon dos, mais c’est sûrement Caisse ou Balais.

- Allez, vient me voir Pea Can,  tu peux rouler jusqu’à moi !

S’est-elle suicidée ? Peut-être ne pouvait-elle plus supporter la douleur de regarder passer, inlassable couleuvre, les rares Quelqu’uns de gentil qui se perdent ici.

Le carillon de la porte résonne, cinq minutes de retard, les yeux n’étaient donc pas de Caisse ou Balais. Peut-être veut-il des petits pois ? Je me relève brusquement, fait face à un Quelqu’un de gentil, explosion capillaire de fils noirs, s’emmêlant et rebiquant et je ne suis plus tout à fait sur de mon analyse. Que disait déjà Papa, Maman ? « Is, une personne mal habillée est une personne bizarre, ne lui parle pas » « Is, une personne mal coiffée est une personne bizarre, ne lui parle pas » « Is, un meuble n’est pas une personne, ne lui parle pas »…

- Etes-vous un meuble ?

Ai-je dit ça à haute voix ? Non, non, non ! Je repousse les moutons gris de ma robe, remets ma pince en place, souris à cette personne arrivée de nulle part :

- Vous voulez des petits pois ? La dernière boite vient de tomber… Elle ne veut pas rerouler et remonter sur l’étagère… Si je la touche de risque de l’animer au lieu de la caisse demain…

J’ai dit quelque chose de mal ! J’ai dit quelque chose de mal ! Non, non, non…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 1128
Reds : 289
Date d'inscription : 23/02/2017
Pseudo : Irriskina
Age : 19
Avatar : Raphaël Descraques
Petite photo :

DC : P'tite didille
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Eleveur de chats
Age du personnage : 25 ans


MessageSujet: Re: Une drôle de caissière 28.06.17 16:41

Jéremy
Bishop

Isaia
Ortonoves

Une drôle de caissière
J’ai eu quelques micros secondes de panique lorsque je suis entré et qu’une femme se trouvait allongée par terre. J’ai eu réellement peur qu’elle ait quelque chose. Mes gènes de super-héros ont tressauté comme quand la justice ou le bien m’appellent. Mais je l’ai vu bouger assez vite pour ne pas me précipiter sur elle et essayer de la réanimer.
J’dois avouer par contre que j’ai eu un moment d’incompréhension quand la caissière s’est mis à me prendre pour un meuble. Mais en réfléchissant, j’ai trouvé ça plutôt drôle. Et puis… Comme le dit ce cher Saint-Ex : « Quand le mystère est trop impressionnant, on n'ose pas désobéir. » Bon, en vrai cette citation n’a pas grand-chose à faire là mais j’avais trop envie. Bref, je ne savais pas si c’était un jeu ou pas, mais je suis entré dans la danse !
_ Ahah ! Merci demoiselle je savais bien que j’avais quelque chose d’un meuble, mes chats se fond tous leurs griffes sur moi alors c’est que je dois être fait de bois…
Je prends la pose pour ressembler le plus possible à un meuble pendant quelques secondes.
_ Alors, de quoi j’ai l’air ?
J’ai fait mon grand sourire à la demoiselle un peu bizarre. Enfin bizarre, ça, ont le dit aussi de moi… Et puis les gens qui font comme tout le monde c’est pas vraiment ma tasse de thé. On finit toujours par s’ennuyer.
Pour impressionner la caissière, j’avale rapidement un bonbon red et supprime la gravité de la boite de petit-pois qui se met à flotter au-dessus de nous.
_ Bien alors je vais prendre ça ! Quelque chose d’autre à me conseiller ?
Je l’observe quelque instants avant de reprendre.
_ Vous dites « l’animer » en parlant de la boite, j’suis p’t-être trop curieux mais, c’est votre redio ?

_________________










Je suis le visiteur de tous les mondes, je suis celui qui a des centaines de vie en une seul, je suis celui qui est mort mille fois mais qui as survécu, je suis sens limites.
Je suis un gameur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 773
Reds : 259
Date d'inscription : 20/06/2017
Pseudo : LittleWinter
Avatar : Oktyabrina Maximova
Crédit : Le grand Internet et surtout Lysander pour le portrait de Commode
DC : Aleksander F. Hellague
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Aujourd'hui elle gère encore une épicerie. Mais on en reparle quand l'épicier trouvera la caisse, seule et vivante...
Age du personnage : 23 ans


MessageSujet: Re: Une drôle de caissière 02.07.17 22:50

Une drôle de caissière
Scène IV
Jéremy Bishop
&
Isaia Ortonoves
Je regarde la boite de petits poids s’envoler dans les airs, et un peu déçue qu’elle lui obéisse à lui, et qu’elle ne m’obéisse pas à moi, je laisse la première graine germée dans mon esprit sortir en grand vent :

- Vous savez, on a toujours le feu vert pour manger des petits poids. Moi, j’aime ça les petits poids. On a tout le temps besoin de petits poids chez soi. Vous savez, les petits poids sont très riches en glucides, que ce soit du fructose, du saccharose ou du glucose… Cela dépend surtout de la maturité des petits pois. Néanmoins, le petit poids à un index glycémique plutôt bas ! En plus, il est riche en fibres, en vitamines A, B, C, K et même E ! Ça fait presque tout l’alphabet ! On y trouve aussi plein de minéraux comme le potassium, un peu comme dans la banane. Vous saviez que Louis XIV, le roi Soleil en France, en était très friand ? Au point qu’il en fit pousser dans son jardin ! Le petit poids est très bien toléré…

Ce n’est pas cela que j’aurais dû dire. Statue de marbre, je regarde son visage, et l’entièreté du ciel plonge sur nous, pluie de flocons bleuâtres.

- Vous devriez aller voir un coiffeur…

Mauvaise phrase encore une fois ! Et ce coup-ci c’est l’entièreté des astres qui me tombent dessus, et le soleil, et la lune, et les étoiles, et les galaxies. Il ne reste plus rien à offrir aux poètes si ce n’est l’apocalypse de mon âme. Je me reprends, tenant précairement l’espace sur mes épaules, et offre la seule phrase cohérente qui me vient maintenant à l’esprit :

- Vous pouvez prendre du pigeon. Au four, c’est très bon avec des petits poids, surtout frais… Par contre, je ne vais malheureusement pas en vendre à l’épicerie…

Il n’a toujours pas l’air convaincu… Mais je n’ai plus le choix que d’assumer mes erreurs comme un parti-pris artistique. Parler aux meubles ne m’a pas appris à sociabiliser.


Sources:
 

_________________


Dernière édition par Isaia Ortonoves le 08.07.17 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 1128
Reds : 289
Date d'inscription : 23/02/2017
Pseudo : Irriskina
Age : 19
Avatar : Raphaël Descraques
Petite photo :

DC : P'tite didille
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Eleveur de chats
Age du personnage : 25 ans


MessageSujet: Re: Une drôle de caissière 05.07.17 15:22

Jéremy
Bishop

Isaia
Ortonoves

Une drôle de caissière

Trois petits points...

C’est tout ce qu’il y avait dans mon cerveau à ce moment-là.
En fait, j’hésitais entre partir en courant et la demander en mariage. Je n’avais jamais vu une fille aussi perchée de ma vie ! Mais… En fait… Ça avait quelque chose de plutôt cool dans le fond. Mais pour la première fois, il fallait bien que j’avoue que je ne savais pas comment réagir.
Heureusement, le coup de coiffeur m’a totalement déridé et j’ai explosé de rire.
_ Ah, oui, vous êtes bien la seule à me dire ça ! Mais regardez ! C’est magique ! J’ai même pas besoin d’utiliser mon redio pour qu’ils se foutent complètement de la gravité terrestre ! Attendez, attendez. Exemple.
J’ai reculé un peu et j’ai appuié sur mes cheveux jusqu’à obtenir une coupe bien ridicule, avec une raie approximative au milieu. 30 secondes plus tard, les cheveux avaient retrouvé leur place initiale.
_ Magique! Tout simplement magique!
Puis j’ai murmuré pour moi-même quelque chose qui ressemblait à un « j’adoremescheveuxputin ! », assez fort tout de même pour qu’elle entandende.
_ Enfin bref… Si non, qu’est-ce qu’il mangeait avec les petits poids ce fameux roi Soleil ?
Elle me proposa du pigeon, mais elle n’en avait pas…
_ Si tu n’a pas de pigeon…
J’ai attrapé un filet-jouet pour la plage lorsque les enfants veulent essayer d’attraper des crabes.
_ On a cas partir à la chasse !!!
J’ai fait mine de me diriger vers la porte et me suis arrêté avant de la franchir. Je me suis gratté la tête et puis…
_ Ah… Mais je sais pas comment on les fait cuire moi… Une idée ? Ou peu être une autre idée de plat ?

_________________










Je suis le visiteur de tous les mondes, je suis celui qui a des centaines de vie en une seul, je suis celui qui est mort mille fois mais qui as survécu, je suis sens limites.
Je suis un gameur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 773
Reds : 259
Date d'inscription : 20/06/2017
Pseudo : LittleWinter
Avatar : Oktyabrina Maximova
Crédit : Le grand Internet et surtout Lysander pour le portrait de Commode
DC : Aleksander F. Hellague
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Aujourd'hui elle gère encore une épicerie. Mais on en reparle quand l'épicier trouvera la caisse, seule et vivante...
Age du personnage : 23 ans


MessageSujet: Re: Une drôle de caissière 08.07.17 12:05

Une drôle de caissière
Scène VI
Jéremy Bishop
&
Isaia Ortonoves
Je me suis demandée s’il avait vraiment toute sa tête… Il jouait avec ses cheveux comme un petit enfant, et clamait haut et fort qu’il n’avait cure de la gravité. Est-ce qu’il a conscience des forces qui entrent en jeu dans cette mascarade noire ?

- Je ne sais pas trop ce qu’il mange, Louis XIV. A vrai dire, je ne suis pas une spécialiste de l’Histoire de France… J’aime bien les anecdotes, c’est tout.

Je me décale vers Caisse, quand il pique soudainement un filet de pêche. Il veut pêcher le pigeon, qu’il dit… Je me demande à quel âge il s’est arrêté : sa maturité ne volant pas bien haut… Il court vers la sortir, et alors que j’essaye de faire le tour de la caisse pour le rattraper, la porte lui claque au nez. M. l’épicier de gentil vient de rentrer et il a l’air passablement énervé, monstre gargantuesque dans la petite mer de l’épicerie.

- Je m’en occupe, monsieur. C’est seulement un client un peu compliqué, je suis désolée, mais ne vous inquiétez pas, il avait l’intention de payer. Il cherchait seulement un livre de cuisine.

J’offre un regard appuyé au clown en face de moi, et laisse l’épicier se diriger vers la réserve. Ce dernier me laisse comprendre qu’il faut que je passe le voir une fois le client parti. J’espère qu’il n’a pas découvert pour la caisse…

J’attrape le premier livre de cuisine qui me vient, comment bien gérer son wok en six leçons, et le tends à l’être aux cheveux fous.

- Vous trouverez sûrement une solution de cuisson là-dedans !

Je cris un peu plus que d’habitude, ton enjoué et étoiles sur la langue. Puis, m’adressant réellement et uniquement au nouveau Quelqu’un de gentil, je baisse le ton :

- Je peux vous aider avec la cuisson si vous voulez, je cuisinais souvent avec ma tante… Par contre, je vous laisse vous procurer le pigeon… Prenez aussi des échalotes, des carottes, du thym. Vous avez un baeckeoffe ?

Et c’est sur ces belles paroles que je vois ma main se tendre pour lui toucher les cheveux.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 1128
Reds : 289
Date d'inscription : 23/02/2017
Pseudo : Irriskina
Age : 19
Avatar : Raphaël Descraques
Petite photo :

DC : P'tite didille
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Eleveur de chats
Age du personnage : 25 ans


MessageSujet: Re: Une drôle de caissière 23.07.17 9:59

Jéremy
Bishop

Isaia
Ortonoves

Une drôle de caissière
… Et là je me suis retrouvé avec la main de la caissière dans le cheveux.

Attends… Quoi ?! Mais que… ?!

Bon reprenons.

Je continuais mon petit numéro lorsque le patron est arrivé. Bon, déjà, je ne m’y attendais pas à celle-là. Et encore moins à ce que dit la caissière. Quoi ? Un « client un peu compliqué » ? « Il avait l’intention de payer » ? Je suis bon acteur que ça? Elle a vraiment cru que je partais avec le filet sans payer ?! Mais je plaisantais moi ! Ou alors elle est trop rentrée dans mon jeu ? Mais elle n’était pas obligée de dire que j’avais pas encore payé son patron ne l’aurait pas su !
Mais ce qui m’abasourdi le plus c’est qu’on me traite de « client un peu compliqué ». Ouch, ça fait mal à mon égo là.
Il se passait tout ça à l’intérieur de moi, mais à l’extérieur, je paraissais sûrement juste un peu idiot, la bouche ouverte et les yeux un peu écarquillés.
Visiblement, l’épicier n’était pas ravi des services de la jeune femme. Étrangement, ça ne me paraissait pas si invraisemblable que ça… Mais bon, ça ne me concernait pas. Lorsque l’homme eut quitté la pièce, j’allais dire à la caissière qu’elle m’avait vexé lorsque je me suis retrouvé avec un livre de cuisine entre les mains. Fronçant les sourcils, je cherchais quel passage j’avais raté, mais la jeune fille se contenta de crier que se livre allait m’aider. Ok, d’accord, elle parlait surtout pour son patron en fait...
Finalement, sa proposition de m’aider à cuisiner me rendit le sourire. J’aurais bien un jour ou un autre l’occasion de lui dire qu’elle m’avait vexé, et puis de toute façon c’était pas important ! J’ai donc pris en note mentalement tout ce qu’elle me disait pour aller les chercher. J’allais sortir mon portemonnaie dans la poche lorsqu’elle parla d’un… d’un ba… bake… fffe ? baikahof ? Qu’est-ce que c’est que cette chose ?
Évidemment, je voulais lui demander qu’est-ce que quoi que cette chose, mais c’est là que je me suis retrouvé avec une main dans les cheveux. Dieu sait à quel point j’adore qu’on me touche le crâne. Ça m’apaise et ça a même tendance à m’endormir. Je crois d’ailleurs que ça a failli m’arriver car le bruit de livre qui tombe m’en a fait prendre conscience.
_ Woua, s’cusez-moi, je crois que c’est de loin le massage le plus efficace sur moi !
Je secoue la tête comme un chien pour me réveiller.
_ Bon alors on a dit ; des échalotes, des carottes et du thym.
J’ai pris tout ça dans mes bras avant de le déposer sur le comptoir avec le filet et la boite de petits poids. Pour finir, je sors mon porte-monnaie pour payer le tout.
_ On aura bien le temps d'aller à la chasse au pigeon après votre service! Et tiens, ça vous dirait de venir cuisiner chez moi?
J'ai une très grande cuisine je suis sûr qu'on pourra s'éclater à faire des mets délicieux! Je pourrait faire ma spécialité, une tarte au pommes à la française! Je la faisait avec ma maman moi! Et comme ça on aura mangé un repas de roi français!

L'idée de l'inviter chez moi me rendit encore plus heureux.
_ Au fait, c’est quoi un ba… baike… békéhaf... bakohof… baikahof ?

_________________










Je suis le visiteur de tous les mondes, je suis celui qui a des centaines de vie en une seul, je suis celui qui est mort mille fois mais qui as survécu, je suis sens limites.
Je suis un gameur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 773
Reds : 259
Date d'inscription : 20/06/2017
Pseudo : LittleWinter
Avatar : Oktyabrina Maximova
Crédit : Le grand Internet et surtout Lysander pour le portrait de Commode
DC : Aleksander F. Hellague
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Aujourd'hui elle gère encore une épicerie. Mais on en reparle quand l'épicier trouvera la caisse, seule et vivante...
Age du personnage : 23 ans


MessageSujet: Re: Une drôle de caissière 28.07.17 15:24

Une drôle de caissière
Scène VIII
Jéremy Bishop
&
Isaia Ortonoves
J’avais, face à moi, un poisson un peu idiot, et dans une pièce derrière mon dos, un ours passablement énervé.

Je retire ma main de ces pauvres cheveux, petite tomate que je suis, et ouvre la bouche sans rien vraiment dire. Regroupant les étoiles et le courage dans mes bras, je souris étrangement :

- Je suis désolée…

Je laisse sa pluie d’articles tomber sur le tapis de la caisse, et toujours petite tomate, commence à l’encaisser.

- Un baeckeoffe est un plat alsacien, traditionnellement en terre-cuite peinte, souvent avec des cigognes d’ailleurs. Les cigognes sont un oiseau plutôt emblématique de cette région de France. Oh ! Ce plat vient donc du nord-est de la France, à la frontière avec l’Allemagne, en Europe, si vous arrivez à localiser tout ça…

Je creuse ma propre tombe, m’enfonçant toujours plus profondément dans les catacombes de la honte. Alors, je me tais brusquement, et finis l’encaissement en fixant maladivement ma caisse.

- Vingt-quatre dollars et trente-sept cents.

Je relève lentement la tête. Il a l’air plutôt content de m’inviter à cuisiner. « Ne va pas chez des inconnus ». La voix d’Alex résonne, et je sais que ce conseil est justifié. Pourtant, je suis une idiote et j’oublie d’avoir peur. Même les roses ont des piquants, remplissons la poubelle, j’ai besoin de me faire des amis, humains et Quelqu’un de gentil est un bon début :

- J’ai un baeckeoffe chez moi. Ainsi qu’un wok. Tout le monde devrait avoir ça. Mais plus de four, bien sûr, ça coûte trop cher pour mon petit salaire…

Je laisse un petit rire s’échapper.

- Est-ce que vous le saviez, vous, que c’est aussi cher des murs ? un four ? même des petits poids ? Alex aurait dû me dire ça, plutôt que de me répéter inlassablement de ne pas parler aux meubles… Je suis sûrement partie trop vite de chez moi… Mais en même temps, comment vouliez-vous que je m’y attende, moi, que l’argent coûte cher ? Personne ne m’en a jamais parlé… Et maintenant, Epicier de gentil va sûrement se débarrasser de moi parce que je laisse Caisse seule bien trop souvent… Mais j’ai des choses à faire, voyez-vous ! Il faut que je trouve Commode. Je l’ai perdue il y a déjà trop longtemps…

Je pleure en remplissant un sac en plastique de toutes ses emplettes.

- Et je ne sais pas quoi faire, hein !? Je suis là, je suis perdue, et les murs verts, bouche d’anaconda, ce referme sur Table, et sur Lit, et sur Sac, et sur moi, et sur moi…

Je pleure à trop chaudes larmes, je le sais, et je ne devrais pas, pas devant le poisson, pas devant un inconnu, pas ici, pas ailleurs. Une lady ne pleure pas, elle encaisse, elle se tient droite, elle sourit. Les larmes coulent, telles deux fleuves qui encadrent mon visage et sa montagne.  Mes mains rejoignent mon visage, cachent mes yeux, appuient, mais il n’y a rien à faire, je pleure, je tombe et tout ce que je déteste, ici et ailleurs, tout ce que je déteste retombe sur moi ; et je le sais, jamais, rien, nullement, je ne peux pas être quelqu’un. Pas plus chez moi, pas plus ici, car je ne suis que cette fille qui parle aux meubles, et crée sa propre perte en cuisinant chez des inconnus, en quittant son travail à des heures impossibles.

- Laissez-moi pleurer, je ne vaux rien, il va sûrement de renvoyer…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 1128
Reds : 289
Date d'inscription : 23/02/2017
Pseudo : Irriskina
Age : 19
Avatar : Raphaël Descraques
Petite photo :

DC : P'tite didille
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Eleveur de chats
Age du personnage : 25 ans


MessageSujet: Re: Une drôle de caissière 21.09.17 10:28

Jéremy
Bishop

Isaia
Ortonoves

Une drôle de caissière
Il y a pas quelqu’un qui peu m’expliquer ce qu’il vient de se passer là?! Pourquoi elle pleure ? C’est comme ça tout le temps ? C’est parce que c’est une fille où je suis un incroyable sexiste ? Qu’est-ce que je suis censé faire moi ?! Ça avait pourtant bien commencé non ? Elle avait l’air de sourire, d’être contente toussa toussa ! Comment on peut possiblement passer du rire aux larmes comme ça ? Et puis c’est qui cet Alex ?
Je suis resté quelques instants les bras ballants, ne sachant que faire… Mais quoi faire dans ce cas ? Je décide alors de plus réfléchir et de faire ce que je faisais pour mon frère quand nous étions petits ; je lui fais un câlin. Je sais c’est une inconnue, je sais c’est une fille et moi un mec, mais je pense pas à ça c’est pas la peine. Je suis un super-héros moi ! Je ne pense qu’au bien des autres moi !
Je la serre fort (bon pas trop quand même hein !), sans rien dire parce que de toute façon j’sais pas quoi dire. Et puis soudain, une idée…
_ Si ce type de vire, c’est pas grave ! T’as cas venir chez moi ! Tu seras ma cuisinière attitré et tu pourras faire autant de petit poids et de baeckeoffe que tu veux ! Et pour pas un rond tu verras ! Alors, qu’est-ce que tu en penses ? T’es ok ?
Je la regarde dans les yeux, c’est bizarre de ne pas faire le clown mais des fois c’est juste pas l’moment.
_ Et t’aime les chats ?
À ce moment, genre pile-poil quand je dis ces mots, mon frère entre dans le magasin. Me voyant dans cette position, son œil se met à briller, entre curiosité et amusement. J’connais trop bien mon frangin et trop bien cette expression. Mais j’veux pas non plus dire un truc qui pourrait faire de la peine à la jeune fille.
_ Ah ! J’te présente mon frangin, Léo !
Je prends Léo sous mon bras. À la base, nous nous ressemblons beaucoup. La même tête, les mêmes cheveux qui défient la gravitation, le même sourie… Mais il y a quelque chose qui… Je sais pas… Si on dit pas aux gens qu’on est frère, ils peuvent vraiment pas le savoir… C’est peut-être dans son costar cravate, si différent de mon jean-t-shirt… Ou ces cheveux si sensibles à la gravité… Bref, je précise, on sait jamais.

_________________










Je suis le visiteur de tous les mondes, je suis celui qui a des centaines de vie en une seul, je suis celui qui est mort mille fois mais qui as survécu, je suis sens limites.
Je suis un gameur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 773
Reds : 259
Date d'inscription : 20/06/2017
Pseudo : LittleWinter
Avatar : Oktyabrina Maximova
Crédit : Le grand Internet et surtout Lysander pour le portrait de Commode
DC : Aleksander F. Hellague
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Aujourd'hui elle gère encore une épicerie. Mais on en reparle quand l'épicier trouvera la caisse, seule et vivante...
Age du personnage : 23 ans


MessageSujet: Re: Une drôle de caissière 03.10.17 12:45

Une drôle de caissière
Scène X
Jéremy Bishop
&
Isaia Ortonoves
De un, il me serrait trop fort.
De deux, c’était encore un inconnu. Quelqu’un de gentil, oui, mais un inconnu.
Je vais mourir. Là maintenant tout de suite. Je le sais parce que mes poumons ont du mal à se remplir, mais cela n’est qu’accessoire. Je le sais parce qu’Alex me le dit. Je l’entends très clairement me rappeler de NE PAS faire de câlins aux inconnus.

J’essaye de le repousser doucement :

- Euh… C’est euh… Oui ! Non, non, non… En fait, non, parce que… euh c’est pas possible parce que… euh… J’aime pas les chats ! Voilà, c’est trop mignon et tout alors bon… Oubliez cette dernière phrase, j’aime pas les chats. Je suis allergique, regardez, atchoum !

Dans ma tête, je vois Alex et la fierté sur son visage qui l’illumine d’étoiles.

Quelqu’un entre. C’est son frère. Sécher mes larmes, sécher mes larmes. Les clients doivent voir une professionnelle…
Pour retirer la bizarrerie de la situation, je reprends le client dans les bras, et laisse sortir des flots de paroles sans forcément les faire passer par la case cerveau :

- Ne pleurez pas, Monsieur. Vous savez, ce n’est pas très grave, vous en trouverez une nouvelle, cuisinière…


M’adressant au nouveau client :

- Bonjour, vous désirez quelque chose ? Nous n’avons plus de petits poids car votre frère a pris la dernière mais nous avons encore un livre de cuisine au wok notamment. De plus, les carottes présentent aussi un apport en nutriments intéressant. Néanmoins, si vous cherchez du calcium, je vous conseille plutôt le chou kale, qui contient les quinze pourcents des apports recommandés dans une portion de cent grammes.


Me détachant de Quelqu’un de gentil euh… frère de Léo, je frotte ma robe de ma main pour faire tomber les poudres d’étoiles et autres poussières de fées qui ont voguées là. Je finis de ranger ses articles dans la poche plastique (il faudrait en changer pour des poches en papier ou en tissu, plus écologiques…)

- Il faudrait que vous m’aidiez à rédiger une lettre de démission… Même si je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée avant l’été… Et puis, Table prend de la place… Vous auriez de la place pour Table ? Elle ne supporte plus la bouche d’anaconda que sont les murs de mon studio…

Là, il ne m’a fallu que quelques secondes pour voir la déception repeindre le visage d’Alex…





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 1128
Reds : 289
Date d'inscription : 23/02/2017
Pseudo : Irriskina
Age : 19
Avatar : Raphaël Descraques
Petite photo :

DC : P'tite didille
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Eleveur de chats
Age du personnage : 25 ans


MessageSujet: Re: Une drôle de caissière 18.10.17 17:11

Jéremy
Bishop

Isaia
Ortonoves

Une drôle de caissière
Elle était trop chou c’te fille ! Ca tentative de s’expliquer étais adorable et se petit atchoum! J’avais envie de lui tapoter la tête et de lui donner une sucette.
Mais j’avais pas de sucette.
Après, j’ai pas trop compris pourquoi elle m’a consolé. Elle m’a demandé de n’pas pleurer… Mais je pleurais pas moi ! J’avais la sensation que je devrais finir par m’habituer à ce… What the fuck. En même temps, je l’étais déjà. Eh oui, faculté d’adaptation pro gameur oblige !
Léo par contre n’avait pas l’air de s’être attendu à ça. Il m’a lancé un regard qui voulait dire « Mais qu’est-ce que c’est que… WHAT ?!?! » , regard que je commençais à bien connaître à force de lui montrer certaines de mes passions (jeux vidéo, dessins animés, mangas, séries, films, notamment mon film préféré, Immortel ad vitam). Je lui ai donc fait un grand sourire qui voulait dire « t’inquiète, tout va bien » et j’ai répondu pour lui.
_ Ah oui ! Très bonne idée le chou kale ! J’adore ça ! Par contre, je sais pas le cuisiner. Mais si tu veux tu peux venir nous le cuisiner dès ce soir, comme ça, on pourra dire que c’est un genre d’entretiens d’embauche ! Et puis Léo t’aidera à faire une lettre de démission, il est fort pour ça !
Je lui donnais une tape amicale sur l’épaule.
_ Tu vas chercher le chou Léo ?
Je regardais Léo s’éloigner avant de reprendre.
_ Tu n’as pas à t’inquiéter, c’est vraiment grand chez moi ! Et si tu veux pas voir les chats, tu n’es pas obligée d’aller les voir ! Et, franchement, ça me ferait plaisir d’avoir une bonne cuisinière à la maison, parce que Charlotte, ma bonne, elle n’est pas très bonne cuisinière…
Je me suis approchée d’elle et en chuchotant…
_ Mais il faut pas lui dire, pour pas la vexer !
Et, reprenant ma voix normale.
_ Si non je surkiffe les pizzas, je pourrais manger que ça ! Mais la pizza jambon fromage tout le temps, c’est pas équilibré… Tu sais faire des pizzas au chou kale ?  


Petit Plus:
 

_________________










Je suis le visiteur de tous les mondes, je suis celui qui a des centaines de vie en une seul, je suis celui qui est mort mille fois mais qui as survécu, je suis sens limites.
Je suis un gameur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une drôle de caissière

Revenir en haut Aller en bas
Une drôle de caissière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le jeu du supermarché
» La Voleuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Redioactif :: San Diego :: Downtown :: Gaslamp Quarter-