AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Fermeture du forum ! Venez lire le petit mot par ICI ! Merci à tous pour votre participation ♥️
Le Deal du moment :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de ...
Voir le deal

Partagez

Perdue Commode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Isaia Ortonoves

Isaia Ortonoves


Messages : 1146
Reds : 455
Date d'inscription : 20/06/2017
Pseudo : LittleWinter
Avatar : Oktyabrina Maximova
Crédit : Le grand Internet et surtout Lysander pour le portrait de Commode
DC : Aleksander F. Hellague
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Aujourd'hui elle gère encore une épicerie. Mais on en reparle quand l'épicier trouvera la caisse, seule et vivante...
Age du personnage : 23 ans


Perdue Commode Empty
MessageSujet: Perdue Commode Perdue Commode Empty03.02.18 9:43

Perdue Commode- Scène 1 -

Isaia Ortonoves

Debbie Kingsley

Le journal ouvert sur Table trainait. Il trainait comme un ancien post-it, qu’on aurait hésité à jeter après multiples pérégrinations ; après tout, il avait quand même une histoire, une réalité ce post-it, méritait-il vraiment le sort de la poubelle, lui le petit in-recyclable ?
Le journal, lui, indiquait une ancienne date, qui se plaçait dans l’année passée, et donc sous le signe de bien trop de péripéties. Je ne l’avais toujours pas lu, puisque je n’avais pas pu passer outre mon incapacité à résoudre les mots-croisés de la page trente-six. La solution était dans le journal de demain ; enfin, le demain du passé, le demain qui se définissait comme le douze septembre deux mille dix-sept. Je l’avais donc laissé au bon plaisir de Table, qui devait s’ennuyer depuis que je ne la promenais plus quotidiennement, souvenir d’une gardienne énervée.

Je me suis allongée, en étoile de mer sur le sol de moquette, pour attraper une petite boite sous le lit, coffre au trésor contenant les roues de Table. Puis je les ai terriblement bien installées, usant de mes élucubrations sur la grandiosité du petit monde qu’était l’immeuble. Il allait falloir et pousser, et tirer, et lancer, et rattraper, et tirer, et pousser Table tout du long du couloir puis des escaliers, ne la laisser tomber en aucun cas, ne l’oublier d’aucune façon, car partout, toujours, elle cherche à se jeter dans la vitesse pour dégringoler de bonheur vers le bas et vers la rue, vers le soleil et vers l’extérieur.

Le journal était malheureusement tombé au sol, tournant royalement ses pages, dans une absence de vent caractéristique à un petit appartement vert ; il a laissé voir sa page des petites annonces, où cohabitées propositions de cours particuliers, recherches de chats perdus, ventes de bicyclettes, toutes indiquant l’urgence, la peine, la nécessité…
Petit éclair de luminosité dans l’œil, et me voilà qui lit le journal. La petite annonce clame à la perte d’un chaton, tout petit, tout mignon, qui aime se cacher dans les commodes… Et pourquoi pas, après tout ?


[…]


Classiquement, enfin, c’était maintenant rarissime, je tirais Table avec une laisse ajustée comme qui peut. Elle roulait, roulait, roulait de toutes ses forces, donnant à l’après-midi une certaine magie absolument unique. Dans ma tête, tournait en boucle des phrases et des formulations, et de comment, et de pourquoi, et de qui, et de où, il y avait sûrement des règles, des lois, sur comment rédiger une petite annonce ; il y avait des photos à mettre, mais sûrement qu’une trainait au fond d’une de mes poches.

J’ai regardé à droite puis à gauche pour traverser, laissant un scooter freiner fortement pour éviter Table et sa laisse. Face à moi, un grand bâtiment indiquer San Diego Times, explosant d’ondes de journal, il rayonnait de solutions.
J’ai plié Table sous mon bras pour la porter bon grès, mal grès, car on ne se prépare jamais assez aux escaliers qui se dressent, monstrueux monstres sur le chemin des héros, sur le chemin d’une Table. Je n’avais aucune idée de vers où, vers qui, je devais aller. Alors, je suis rentrée avec l’air d’être sûre de moi et j’ai foncé tout droit. Bien sûr que je ne sais rien, mais je sais au moins que faire semblant est souvent plus efficace que n’importe quel autre plan aboutit. J’ai monté un escalier, sûrement que j’en ai descendu deux autres, j’ai tourné à droite trois fois et peut-être que je l’ai fait quatre fois vers la gauche, j’ai ouvert des portes, rencontré des culs de sac, et fait des demi-tours, jusqu’à bien me perdre et en avoir marre de porter Table dans les bras. Je me suis assise sur le sol, Table au sol. Il m’a fallu cinq bonnes minutes pour me relever, rouvrir Table et me remettre à la tirer à bout de laisse. J’ai ouvert le premier bureau face à moi et, pluie de bonnes étoiles, il y avait quelqu’un, comme m’attendant, qui travaillé derrière un bureau. Magnifique !

- Bonjour !


_________________
Perdue Commode Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Debbie Kingsley

Debbie Kingsley


Messages : 136
Reds : 109
Date d'inscription : 07/01/2018
Pseudo : Charlie
Avatar : Felicia Day
Petite photo : Perdue Commode 058e9b01-121f-44a5-bac4-adfd3e6f8a0d

Crédit : Google
Statut Marital : Divorcée
Emploi/Etude : Rédactrice en chef
Age du personnage : 36


Perdue Commode Empty
MessageSujet: Re: Perdue Commode Perdue Commode Empty12.02.18 22:01


Depuis la fin de sa pause déjeuner, Debbie n’avait pas arrêté de pianoter sur les touches de son clavier, concentrée sur la rédaction de l’article qui ferait la une du prochain numéro du San Diego Times. Comme chaque fois qu’elle s’en chargeait, elle avait donc demandé à n’être dérangée que s’il s’agissait d’une urgence. La rouquine détestait être déconcentrée et refusait toute source de distraction éventuelle. Pas de papotage, pas de téléphone, pas de réseau social, pas de redioactivité. Juste le calme, un traitement de texte et ses notes.

Autant dire alors que voir une demoiselle inconnue débarquer dans son bureau en traînant une table en laisse derrière elle et un grand sourire était bien la dernière chose à laquelle elle s’attendait. Passée la surprise, elle referma d’un geste brusque le dossier ouvert devant elle – un réflexe qu’elle avait pris au cas où des journalistes concurrents passeraient par là – et étudia la jeune fille. Elle ne l’avait jamais vue ici, donc elle ne devait pas travailler là, à moins qu’on ait encore embauché une stagiaire sans la prévenir. En tant que rédactrice en chef, ça l’énervait un peu d’être la dernière informée lorsqu’une nouvelle personne intégrait les locaux, alors espérons que ce ne soit pas le cas. Qui c’était ? Que faisait-elle là ? Pourquoi personne ne l’avait annoncée ? Et surtout, surtout. Pourquoi la table ?

Il n’y avait qu’une seule manière de le savoir.

« Bonjour ? Je peux vous aider ? Vous êtes… ? »

Debbie avait beau faire un effort pour paraître courtoise, elle avait du mal à cacher son agacement. Elle ne savait pas bien la raison pour laquelle cette fille était là, mais elle avait d’autres choses importantes à terminer, ce n’était pas vraiment le moment pour la déranger. Il y avait intérêt à ce que ce soit un minimum important.
Revenir en haut Aller en bas
Isaia Ortonoves

Isaia Ortonoves


Messages : 1146
Reds : 455
Date d'inscription : 20/06/2017
Pseudo : LittleWinter
Avatar : Oktyabrina Maximova
Crédit : Le grand Internet et surtout Lysander pour le portrait de Commode
DC : Aleksander F. Hellague
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Aujourd'hui elle gère encore une épicerie. Mais on en reparle quand l'épicier trouvera la caisse, seule et vivante...
Age du personnage : 23 ans


Perdue Commode Empty
MessageSujet: Re: Perdue Commode Perdue Commode Empty01.03.18 19:27

Perdue Commode- Scène 3 -

Isaia Ortonoves

Debbie Kingsley

La première étape fut d’attacher la laisse de Table à une chaise puis de m’assoir sur la chaise. Il s’agit ensuite de tirer, brinquebalante, la chaise – avec une Table essayant, bon gré, mal gré, de rouler correctement derrière – jusqu’au bureau de la sûrement-journaliste-de-sûrement-gentille :

- Je suis Is’ ! Et vous, vous êtes la journaliste d’ici ?


J’ai ajouté un sourire puis j’ai hésité à me lever pour lui faire un câlin. Mais devoir, tant bien que mal, garder contact avec la chaise rendait l’opération si ce n’est impossible, du moins dangereusement périlleuse. J’avais désormais un bout de pied droit sur la chaise, un reste de corps tentant de voler pour se retenir, et un équilibre visant à ne surtout pas toucher le bureau. Je me suis misérablement écrasée sur un tas de papier.
Les ramassant tous dans les bras, j’ai continué mon monologue :

- Alors, euh…


J’ai essayé de reculer vers la chaise, tombant une deuxième fois, et laissant quelques feuilles s’envoler et vers la droite, et vers la gauche, avant de pouvoir atterrir sur la chaise :

- J’ai regardé le journal du onze septembre de l’an dernier, je crois, ce matin… Et… euh… Voilà… J’ai vu qu’il y avait des petites annonces pour des chats perdus… Alors… J’ai pensé que vous pourriez peut-être m’aider ? Et comme, je suis passée devant les locaux de ce journal en promenant Table, je me suis dit que c’était sûrement l’occasion ? De venir, hein !


J’ai ajouté un grand sourire à ma déclaration tout en remarquant du coin de l’œil qu’une des feuilles que j’avais lâchées avait décidé d’entamer un vol en planage contrôlé dans l’entièreté du bureau.

- Ne vous inquiétez pas pour elle, elle va s’arrêter dans cinq minutes ! Mais il vaudrait mieux que je la reprenne… Petite, petite, petite… hé ! Vient par ici, viens voir Is’ !


Etais-je en train de faire bonne impression ? J’avais comme un doute… Sûrement aurais-je dû m’entrainer avant…
Me remettant droite, face à elle et avec un mi-sourire désolé sur le visage, j'essaya autant que ce peu, de reprendre le contrôle de la bonne impression :

- Je suis désolée… Je me perds un peu… C’est que… Je n’ai pas vraiment l’habitude, voyez-vous ?


_________________
Perdue Commode Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Debbie Kingsley

Debbie Kingsley


Messages : 136
Reds : 109
Date d'inscription : 07/01/2018
Pseudo : Charlie
Avatar : Felicia Day
Petite photo : Perdue Commode 058e9b01-121f-44a5-bac4-adfd3e6f8a0d

Crédit : Google
Statut Marital : Divorcée
Emploi/Etude : Rédactrice en chef
Age du personnage : 36


Perdue Commode Empty
MessageSujet: Re: Perdue Commode Perdue Commode Empty08.04.18 18:08


La drôle de fille attacha sa drôle de table à une chaise par une laisse et vint s’asseoir devant le bureau. Debbie la regardait de manière perplexe, assez peu habituée à voir des jeunes filles accompagnées de tables animées derrière elles débarquer dans son bureau. Elle se présenta sous le nom de Is (un surnom pour… Isabelle ?) et lui demanda si elle était la « journaliste d’ici ». Debbie esquissa un demi-sourire, un peu perturbée, et répondit :

« Euh, oui. Debbie… Deborah Kingsley, je suis la rédactrice en chef. »

En temps normal, elle lui aurait dit de retourner à l’accueil pour prendre rendez-vous, puisque c’était ainsi que ça devait fonctionner, mais sa curiosité était piquée à vif et elle avait surtout très envie de comprendre ce que la jeune demoiselle brune lui voulait. Elle la regarda se débattre tant bien que mal avec sa chaise et sa table, tenter de se relever, tomber, foutre le bordel dans ses papiers (heureusement, ce n’était que des feuilles utilisées comme brouillon) et retomber encore. Elle se stabilisa finalement sur sa chaise et reprit son monologue relativement confus. Hm. Si Debbie comprenait bien, elle avait perdu son chat et voulait en faire une petite annonce. Bon, il y avait des manières plus simples de le dire mais ok.

Elle allait répondre lorsqu’elle vit Is se mettre à parler à une feuille volante pour la faire revenir. Ok, cette petite était définitivement… spéciale. Debbie avait l’impression d’être face à une enfant de sept ans maximum. C’était assez déconcertant. Elle eut un sourire de politesse lorsqu’Is s’excusa et répondit :

« Non, non, pas de mal, je comprends. »

C’était faux. Mais diplomate.

« Donc… Vous voulez passer une annonce pour votre chat perdu, c’est ça ? Vous avez une photo ? »

Plus vite l’affaire serait réglée, mieux ce serait. Sans vouloir être méchante, Debbie avait d’autres choses plus intéressantes à faire que ce genre de choses. Surtout que ce n’était pas elle qui s’occupait des petites annonces, d’habitude. Mais là, hum, disons que la situation n’était pas très habituelle.

Spoiler:
 

_________________

Prénom

Nom


Le gras c'est la vie, le gras c'est le goût.


KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Isaia Ortonoves

Isaia Ortonoves


Messages : 1146
Reds : 455
Date d'inscription : 20/06/2017
Pseudo : LittleWinter
Avatar : Oktyabrina Maximova
Crédit : Le grand Internet et surtout Lysander pour le portrait de Commode
DC : Aleksander F. Hellague
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Aujourd'hui elle gère encore une épicerie. Mais on en reparle quand l'épicier trouvera la caisse, seule et vivante...
Age du personnage : 23 ans


Perdue Commode Empty
MessageSujet: Re: Perdue Commode Perdue Commode Empty22.04.18 15:47

Perdue Commode- Scène 5 -

Isaia Ortonoves

Debbie Kingsley

Je n’avais strictement aucune idée de ce qu’était une « rédactrice en chef » sauf qu’il n’y avait pas le mot journaliste mais qu’il y avait le mot chef. Ce qui était sûrement mieux, comme mon cerveau à décider d’en avertir l’espace autour de nous :

-C’est sûrement mieux…

Je me suis abstenue d’ajouter une question – enfin LA question : qu’est-ce que c’est ? J’avais l’impression que ma première « bonne » impression n’était déjà pas très très bonne… Et puis, la feuille volante s’était reposée au sol, courte vie terminée, comme pour me rappeler qu’il y avait dilemme plus urgent… Faut-il ramasser la feuille et abandonner mon contact avec la chaise, ou tant pis pour la feuille ? Le besoin de concentration avait dû me faire chuchoter car mes oreilles ont reconnues un faible murmure… Tant pis pour la feuille !

-Euh…

J’avais un peu perdu là où la truc-machin-bidule-chef s’était arrêtée mais le mot « photo » s’est rappelé à moi comme un aimant vers son frigo. Ah, la, la… tellement d’amour entre le mignon petit magnet et le frigo…
J’ai commencé à farfouiller dans mes poches pour trouver une photo de Commode – ce que, bien sûr, je n’avais pas, puisqu’elle était restée avec un magnet. Sur le frigo, donc…

-Vous connaissez l’amour des magnets pour les frigos ?

Hum… hum… Pas tout à fait le moment ni le contexte…

-Euh, désolée ! J’ai pas la photo… c’est que… j’étais pas sûre de venir tout de suite, vous voyez, chef…

Le vouvoiement paraissait d’autant plus important maintenant que je savais que c’était un chef. Ça me paraissait être une chance : les chefs n’ont jamais faim, comme on dit, ils ont tout ce qu’ils leur faut ; donc sûrement qu’elle aura tout le nécessaire pour retrouver Commode ! Je voyais déjà les paillettes et de chance, et de bonheur recouvrir tout le futur !

-Alors euh… son portrait-robot ? Elle est grande, un peu grosse… C’est-à-dire, qu’elle prend de la place, vous voyez… Mais elle est tellement affectueuse ! C’est vraiment ma meilleure amie ! Et puis, elle est un peu brun-marron, acajou je crois, si il faut de la précision… Et puis, brillante. Elle aime les cookies ! En même temps, c’est super bons les cookies !

Est-ce qu’il en restait, des cookies à la maison ? Sinon, il faudrait que j’en cuisine, parce que le bonheur, ça ouvre l’appétit !

_________________
Perdue Commode Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Perdue Commode Empty
MessageSujet: Re: Perdue Commode Perdue Commode Empty

Revenir en haut Aller en bas
Perdue Commode
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Redioactif :: San Diego :: Downtown :: Quartiers des affaires-