AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Retrouvez notre Drama Queen : ici

Venez au Sable Show l'évènement de l'été!

Puisse le sort vous être favorable avec la roulette russe !

C'est au tour de Idille dans le sujet commun Plus que 2 tours!

Le staff se cherche des compagnons motivés : ici

Partagez|

Pour la deuxième fois...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Messages : 473
Reds : 192
Date d'inscription : 16/02/2017
Pseudo : Irriskina
Age : 19
Avatar : Solène Rigot
Petite photo :

DC : Jéremy dit gg
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Tueuse à gage
Age du personnage : 18 ans


MessageSujet: Pour la deuxième fois... 09.06.17 18:12

Missions après missions, ma vie se construit tout doucement. Je n’ai jamais trop pensé à mon future, à ce que je ferais quand j’aurais 28 ans, 38 ans, 48 ans… Je me contente de vivre et de tuer selon les ordres.
Véritablement, tel que sont les choses aujourd’hui, trois voies souvent à moi : la mort, la prison, ou la continuation de mon travail. Je ne m’en plains pas, je sais qu’il faut que je fasse ce que l’on me demande, c’est tout. Et lorsqu’on ne me demande rien, je suis libre de faire ce que je veux. Évidemment, il est exclu que je me mette à travailler où à faire quelque chose qui m’exposerait aux autorités… ou alors avec fausse identité très complète… Enfin bref, qu’importe. Pour l’instant je suis jeune, je peux profiter de la vie qui s’offre à moi avec autant de liberté financière que je le désire.
Je me promène souvent dans les rues très passantes. Je m’assois à des terrasses et observe le monde, ces gens toujours si pressés et qui ne remarquent jamais rien. N’importe lequel d’entre eux pourrait être ma prochaine cible. Encore une autre gorgée d’Ice Tea avant de rentrer chez moi.
Je prends toujours mon temps sur le chemin de retour. J’ai l’impression d’être ainsi hors du temps. Bien loin de ces gens. Invisible. Je m’amuse à imaginer leurs vies. Et comment elles pourraient s’arrêter.
Lorsque je tourne dans une rue étroite peu fréquenté qui me sert de raccourci, je me rends très vite compte que quelque chose ne va pas. J’ai beau partir loin dans mon imagination, je n’en reste pas moins vigilante.
Un homme aux airs louche s’approchait de moi. Il avait le regard menaçant, un sourire pervers aux lèvres. Le pauvre, il ne sait pas qui je suis… Je dis « le pauvre » mais bien sûr c’est humoristique.
Le même sourire pervers naquit sur mes propres lèvres.
J’avale un bonbon red que j’ai toujours sur moi et immédiatement, je me sens différente. Je pause ensuite mon regard sur l’homme qui avance toujours vers moi et les informations que me procurent mon redio apparaissent aussitôt dans mon esprit, comme si je les avais toujours sus. L’homme, qui est assez jeune, porte le nom de Jeffrey Simon’s. Il n’a pas de rédio mais une colère et un désir très fort. Ça m’aurait étonné !
Malheureusement, je ne peux pas tirer dans cette rue, elle est trop proche de la grande rue. Lui ne semble pas s’en soucier puisque le canon sombre d’un pistolet est pointé vers moi. Très original. J’observe l’arme en silence.
Je le regarde s’avancer vers moi, sans bouger et en essayant de cacher mon propre sourire. Ce n’est pas drôle s’il se met à douter de la réussite de son plan. Ce genre de personnes, je le sais, préfère ne pas se mettre trop en danger.
_ J’aurais besoin de ton fric. Et peux être bien d'autre choses aussi...
Il rit et de mon côté, je prends un air totalement innocent et effrayé.
_ Je n’ai rien de tout ça !
_ Tu as au mon un des deux.
Il était très proche de moi maintenant. Il avance sa main pour toucher mon intimité, mais il n’en a pas le temps. Mon poing vole jusque dans sa mâchoire qui l’entraine vers le mur. Je lui prends le bras qui tient l’arme, lui tord dans le dos et récupère le flingue que je pointe sur sa tempe. Sa colère est remplacée par de la peur. J’appuie sur la gâchette. Son visage se tord de douleur.
_ Tu crois que je n’arrive pas à différencier un vrai flingue d’un vulgaire briquet ?
J’enlève mon doigt de la gâchette et retire m’arme de sa tempe. Une trace de brûlé toute ronde se trouve maintenant à l’endroit où se trouvait le canon. Une très légère odeur de porc grillé se dispersait sous mes narines. J’ai toujours son bras dans la main. Immobilisé contre le mur, son seul mouvement sont ces tremblements.
_ Maintenant je te conseil de déguerpir, loin.
Je l’ai lâché, me suis éloignée et il a filé en courant vers la grande rue. Je le retrouverais plus tard. Il a vu de quoi j’étais capable, il ne serait plus vivant très longtemps.
Je me dirige vers l’autre bout de la rue qui débouche sur un cartier tranquille, non loin de chez moi.  
Pour la deuxième fois…

_________________



Je suis morte et j'ai tué, j'ai vu tuer et mourir, j'ai eu un temps immense pour la douleur et la méditation, ai-je pour autant grandi en force morale ? En discernement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 141
Reds : 163
Date d'inscription : 26/05/2017
Pseudo : Storiesmania
Age : 19
Avatar : Peter Simonischek
Crédit : Moi et Didille/GG
DC : Edwina Dester
Statut Marital : Marié
Emploi/Etude : Professeur
Age du personnage : 62 ans


MessageSujet: Re: Pour la deuxième fois... 13.06.17 10:55

Aujourd'hui, je sens que je vais passer une belle journée, j'ai un très bon pressentiment. Ces derniers temps, j'ai passé mon peu de temps libre à repasser en revue le dossier que j'ai rassemblé en recherchant ce qui clochait avec la mort de ma petite-fille si différente de celle de ses parents. Evidement le fait que le corps qui a été retrouvé réduit à l'état de cendres dans le jardin présentait les mêmes caractéristiques que ma petite-fille n'a pas aidé à la poursuite des analyses. Depuis le temps, je me suis presque dit que je devrais laisser tomber, mais cette rencontre il y a quelques semaines m'a fait changer d'avis. D'ailleurs, j'en ai parlé à ma femme et je l'ai laissé utiliser son formidable redio sur moi, lorsqu'une personne se concentre sur un événement de sa vie, ma femme peut le voir de manière claire. Elle est du même avis que moi, cette jeune fille ressemble trop à notre Aimy pour ne pas être notre petite-fille déclarée morte par les autorités.

Dans le plus grand secret, elle a emmené les cendres, nous avions eu le droit de les conserver lorsqu'ils ont clos l'enquête, à l'un de ses contacts, Patricia à des relations assez étranges mais bon. Toujours est-il qu'elle et revenue une expression victorieuse sur le visage, lorsque j'ai lu les résultats des analyses, je n'en ai pas cru mes yeux. Ce n'était pas ma petite-fille, alors..., ce jour-là, ma vue ne m'a pas fait défaut ! Nous avons décidé de n'en parler à personne pour le moment, et j'ai commencé à chercher partout cette personne que j'avais croisée tôt le matin dans les rues désertes et mal éclairées qui ne se trouvent pas si loin de chez-moi.

Je me lève donc de très bonne humeur, nous sommes dimanche aujourd'hui, je n'ai donc pas à travailler. Je prépare le petit-déjeuner en sifflotant, lance quelques morceaux de bacon à mon chien puis amène un peu d'omelette à ma femme clouée au lit par une vilaine grippe. En tout cas, ce n'est pas ça qui va l'empêcher de manger, elle me sourit la tête un peu dans le brouillard et elle me demande:
- Quand est-ce qu'Andrew et son mari doivent arriver pour servir de garde-malade ?
- Ils ne vont pas tarder ma chérie, je ne pars pas avant qu'ils ne soient là.
- Tu es un ange mon amour.
- Je sais ma chérie pourquoi penses-tu que ma mère disait avoir très bien choisi mes prénoms ?
- Ah oui c'est vrai. Tu pars à la recherche d'Idille aujourd'hui ?
- Oui, je vais emmener le chien, cela ne lui fera pas de mal et puis peut-être qu'il va la trouver lui.
- Ça vaut le coup mon chéri. En tout cas, je suis impatiente de faire sa connaissance.
- On va d'abord essayer de la retrouver, puis je verrais comment ça se passe avec moi, et là seulement, si tout va bien, je ferai les présentations.
- Tu as raison comme toujours. Sois prudent tout de même, on ne sait pas comment elle va réagir lorsque tu lui révéleras toute l'histoire.
- Ne t'en fait pas ma chérie, je ne suis pas un ancien angel pour rien.

Un coup frappé à la porte nous interrompt, je me lève du fauteuil sur lequel je mettais assis et je vais ouvrir la porte. Je l'ouvre et me retrouve face à face avec mon fils et mon beau-fils, je les invite à entrer et je les embrasse tous les deux avec affection avant de les emmener au chevet de Patricia. Ils commencent à papoter tous les trois tandis que je me prépare pour sortir.

Une demi-heure plus tard, après avoir dit au revoir à ma petite famille, je sors avec mon chien en laisse. Je commence ma balade par le quartier où j'ai vu ma petite-fille la dernière fois. Au début tout se passe bien, puis mon chien devient comme fou. Il a dû voir quelque chose d'intéressant à l'autre bout de la rue, un chat peut-être, ou un oiseau, il est encore jeune, il a peut-être simplement envie de jouer, mais il ne veut pas se calmer. J'ai beau le rappeler à l'ordre, il ne vient rien entendre, il tire un coup très sec sur la laisse, me la faisant lâcher. D'habitude, je l'enroule autour de mon poignet pour éviter ce genre de choses mais aujourd'hui, j'avait un peu la tête ailleurs. Il s'enfuit donc je suis obligé de lui courir après, et l'inévitable se produit, je percute quelqu'un. Je me retourne et sans voir le visage de la personne que j'ai bousculée, je demande:
- Vous allez bien ? Excusez-moi, je ne vous avais pas vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 473
Reds : 192
Date d'inscription : 16/02/2017
Pseudo : Irriskina
Age : 19
Avatar : Solène Rigot
Petite photo :

DC : Jéremy dit gg
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Tueuse à gage
Age du personnage : 18 ans


MessageSujet: Re: Pour la deuxième fois... 16.06.17 14:35

Un chien m’est passé entre les jambes avec un homme à sa suite. J’ai réagi vite mais pas assez pour que l’homme ne me bouscule pas. Qu’est-ce que je peux détester le contact humain ! Je lance un regard noir à l’homme qui ne m’a pas encore vraiment regardé, occupé avec son stupide canidé. Je le regarde et, comme d’habitude, une information s’incruste discrètement dans mon cerveau. Une information qui m’est donnée par mon précieux redio. Une information que je n’étais pas sûre de vouloir connaitre. Cet homme, cet homme s’appelait Peter McCandless. McCandless !!! Ce n’était pas possible… Il y avait surement bien d’autres McCandless sur la planète, je devais être tombée sur l’un de ceux-là… Au pire, il s’agissait peut-être d’un cousin au 98e degré, quelqu’un qui ne pouvait pas me connaître.
J’ai donc décidé de faire comme si de rien était, de lui servir un semblant de sourire, l’air de dire « oh, c’est pas grave », comme c’était de coutume en société, puis de continuer mon chemin comme si de rien était, ragoutant quand même, on ne sait jamais, une boucle à mon parcours pour rentrer chez moi.
Et puis soudain, un souvenir à resurgit de mon esprit. J’avais déjà vu cet homme, ce chien. C’était lui qui m’avait fixé si bizarrement, un matin, dans la rue. J’avais pensé à un vieux en détresse, mais de le revoir ici, à cet instant, avec ce nom, le rendait encore plus louche.
Je n’ai pas pu m’empêcher de parler, alors que la sûreté aurait été de partir loin, je lui ai adressé la parole. Pour la première fois de ma vie, la curiosité fut plus forte que l’idée de sûreté.
_ Qui êtes-vous ?
J’avais la gorge sèche comme si mon corps présageait quelque chose. Ma voix était devenue rauque et j’avais le souffle cours.
Pour la deuxième fois…

_________________



Je suis morte et j'ai tué, j'ai vu tuer et mourir, j'ai eu un temps immense pour la douleur et la méditation, ai-je pour autant grandi en force morale ? En discernement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 141
Reds : 163
Date d'inscription : 26/05/2017
Pseudo : Storiesmania
Age : 19
Avatar : Peter Simonischek
Crédit : Moi et Didille/GG
DC : Edwina Dester
Statut Marital : Marié
Emploi/Etude : Professeur
Age du personnage : 62 ans


MessageSujet: Re: Pour la deuxième fois... 19.06.17 13:37

Juste au moment où je m'apprête à relever la tête pour répondre à la personne que j'ai bousculée, mon chien revient et s'installe près de nous. Je prends sa laisse comme il faut puis je regarde mon interlocuteur. Mon dieu, c'est elle ! Oh, elle a vraiment une très forte ressemblance avec sa mère. Les mêmes cheveux, les mêmes traits fins, mais ces yeux... J'ai l'impression de revoir le regard de mon gendre Adyl. Je repense à la photo que ma fille m'a donné quand je l'ai retrouvée quelque jours avant qu'ils soient assassinés. Elle est devenue une jeune femme maintenant, cette petite fille que je n'ai même pas pu voir grandir, si seulement j'avais pu la retrouver avant. 

Ah Idille, j'imagine qu'elle ne porte plus le même nom désormais. Je me demande ce qu'elle fait de sa vie. J'aimerais pouvoir l'interroger, tout lui dire, mais cela me paraît bien trop brutal. Ma petite-fille, c'est véritablement elle, je n'ai plus le moindre doute maintenant. Ce foutu doute qui me hante depuis la disparition de ma fille Aimy et de son mari. Je n'étais pas du tout convaincu de pouvoir la retrouver ici, tout près de l'endroit où je l'ai vu la première fois. J'ai dit tout le contraire à ma femme ce matin, mais je suis content de m'être trompé. Aller Peter reprend toi, c'est impoli de dévisager les gens. Je remets mes idées en place, puis je lui réponds en souriant:
- Eh bien, je suis Peter McCandless. Hum ... Je ne sais pas trop quoi vous dire de plus.
En fait, j'aurais beaucoup aimé lui en dire plus, mais, je n'allais pas lui balancer en pleine face un: 
- Bonjour, je suis ton grand-père !

Au final, c'est ce que j'ai fait, mince ma bouche est allée plus vite que mes pensées. La boulette, je crois que je suis vraiment dans la mouise. Elle ne me croira jamais... J'appréhende sa réaction et je la regarde, gêné, en m'écartant juste un petit peu. Elle ne me fait pas peur, mais on ne sait jamais comment quelqu'un peut réagir face à certaines révélations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 473
Reds : 192
Date d'inscription : 16/02/2017
Pseudo : Irriskina
Age : 19
Avatar : Solène Rigot
Petite photo :

DC : Jéremy dit gg
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Tueuse à gage
Age du personnage : 18 ans


MessageSujet: Re: Pour la deuxième fois... 20.06.17 19:21

J’ai été projeté dans un ailleurs, un autre monde. Ce fut soudain, je ne m’y attendais pas… Je venais d’atterrir dans un monde où j’avais encore une famille. J’avais été plongé dans une bassine d’eau gelé et sombre. Je me sentais perdue. Et puis, très vite, je suis remontée à la surface. Ce n’était évidemment pas possible. Ma famille, c’est le gang, mes employeurs, mes sauveurs, je n’ai jamais connu autre…
Un souvenir fugace me traversa l’esprit. Un homme et une femme, autour de moi. Ils me donnent à manger et me sourient. Les lèvres de l’homme forment le même sourire que celui que je vois dans la glace, tandis que c’est yeux me fixent tout pétillants. La femme aussi sourie. Elle a les cheveux et le visage pareille au mien, comme un copié collé.
Je secoue la tête, non, ce n’étais pas le moment de repenser à tout ça, ce n’étais utile en rien. J’avais toujours empêché ces souvenirs de remonter, et ce n’était pas maintenant que j’allais me laisser faire. J’ai regardé le vieil homme qui se tenait devant moi droit dans les yeux.
_ Je ne vous croie pas.
Malgré le sentiment de joie et d’incompréhension mêlé à la gêne que je sentais chez lui, je ne pouvais pas le croire. Malgré son nom, je ne pouvais pas le croire. Malgré les quelques ce nez qui était tellement semblable au miens, je ne pouvais pas le croire.
Je ne voulais pas.
J’ai tourné les talons. Plus vite je serais chez moi, mieux cela sera. Je ne veux pas de toutes ces bêtises que ce vieil homme pouvait me raconter. Hors de question de replongé dans un passé que je me suis toujours efforcée d’oublier. Tout ce qui comptais pour moi et qui avait toujours compté, c’était le moment présent, rien de plus. Et ce moment-là me semblait on ne peut plus dangereux.
Mon but est de vivre, un point c’est tout.

Pour la deuxième fois…

_________________



Je suis morte et j'ai tué, j'ai vu tuer et mourir, j'ai eu un temps immense pour la douleur et la méditation, ai-je pour autant grandi en force morale ? En discernement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 141
Reds : 163
Date d'inscription : 26/05/2017
Pseudo : Storiesmania
Age : 19
Avatar : Peter Simonischek
Crédit : Moi et Didille/GG
DC : Edwina Dester
Statut Marital : Marié
Emploi/Etude : Professeur
Age du personnage : 62 ans


MessageSujet: Re: Pour la deuxième fois... 30.06.17 14:48

Je me doutais qu'elle allais réagir ainsi. En même temps, je n'ai pas vraiment fait dans la subtilité contrairement à mes habitudes. Elle s'est enfuie juste après m'avoir dit qu'elle ne me croyait pas. Je reste figé quelques secondes après son départ, puis mon chien vient me tirer par la manche et je réalise que je suis en train de laisser filer ma seule chance de la retrouver. Rudolph à repéré l'odeur de la demoiselle et file comme une flèche avec moi qui cours derrière lui en utilisant de temps en temps mon redio. J'espère qu'elle n'habite pas trop loin, je ne suis pas sûr de tenir assez longtemps pour l'attraper. J'imagine que je dois paraître très étrange aux gens qui me croisent dans la rue concentré dans ma course effrénée. C'est qu'elle est rapide cette petite... Je prends appui un instant sur un mur et après avoir retrouvé mon souffle, je poursuis mon chemin. Je la vois au loin, la silhouette de mon chien est proche de moi, je sens qu'il s'apprête à sauter sur Idille pour l'arrêter. Avec un dernier bond, je parviens à l'attraper par le collier. Je ne veux pas qu'il blesse cette enfant, ne serait-ce que par accident. Il se plie à mon choix et reprend son chemin en marchant plus tranquillement tandis que je me fonds dans le paysage comme on me l'a enseigné dans l'Académie de Police. En remarquant cette manœuvre, mon chien qui a été entraîné à faire de même, m'imite et nous nous fondons dans les ombres.

Si elle tournait la tête maintenant, elle ne nous apercevrait même pas. J'espère que cela suffira à diminuer sa méfiance, mais je ne suis pas certain que cela fonctionne avec elle. Il faut que je surveille un peu mes pensées, je crois que cette petite à un redio en lien avec ça. Cela expliquerait que sa curiosité eue été piquée à vif. Hum... Je ne devrais pas tarder à atteindre ma destination, encore un bon et je crois que cette fois-ci tout ira bien. Je ne sais pas si j'ai réussi à me faire oublier quelques instants, mais elle ne semble pas avoir remarqué que je la suivais encore. Pense à autre chose... D'un coup, je sais comment occuper mon esprit, je me concentre sur ma fille disparue, plus précisément le jour où nous nous sommes retrouvés. Je me remémore notre conversation, la photo que j'ai toujours dans mon porte-feuille et ce moment où je suis allé jusqu'à l'école. Je me souviens, c'est la seule est unique fois que j'ai eu l'occasion de voir ma petite-fille de mes yeux, sans qu'elle ne soit une simple photographie. J'exécute un dernier bond et atterris derrière elle.

- S'il te plaît attend. Je ne te veux pas de mal. Je souhaite simplement te parler. J'imagine bien que ce doit être dur à croire pour toi. Je ne t'embêterais plus si c'est ce que tu souhaites, mais, fois d'ancien Angel, je te retrouverais si tu as besoin d'aide.
Je me contente de la regarder puis je m'apprête à tourner les talons lorsque mon chien se place devant moi. Il a l'air de vouloir me faire patienter jusqu'à ce que la jeune fille réagisse. Je me retourne doc pour lui faire face. Je reste immobile mon chien couché à mes pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 473
Reds : 192
Date d'inscription : 16/02/2017
Pseudo : Irriskina
Age : 19
Avatar : Solène Rigot
Petite photo :

DC : Jéremy dit gg
Statut Marital : Célibataire
Emploi/Etude : Tueuse à gage
Age du personnage : 18 ans


MessageSujet: Re: Pour la deuxième fois... 24.07.17 14:19

J’ai marché seule pendant un moment. Ma cadence était plus rapide qu’à l’habitude. J’espérais seulement paraître pour quelqu’un en retard plutôt que quelqu’un qui fuyait.
Mon cerveau aussi tournait à mille à l’heure. Trop d’informations s’entrechoquaient dans mon esprit. Non, en fait non, il n’y avait qu’une seule information qui prenait toute la place.

Et si… Et si c’était vraiment mon grand-père ? Comment suis-je censé prendre ça ? Je n’y avais jamais réfléchi, jamais prêter attention au fait que, peut-être, une petite fille de 5 ans pouvait avoir d’autre famille qu’un père et une mère.

Ma tête devient de plus en plus douloureuse. Surement l’utilisation de mon redio. Oui ça ne peux être que ça.

Je marche toujours vite en réfléchissant.

Pourquoi n’y avais-je pas prêté plus attention avant ? Non il ne s’agit pas d’attention. Il s’agit de volonté.

Je revois la femme et l’homme au-dessus de moi. Je secoue la tête.
Non il ne faut pas ! J’ai mieux à faire qu’avoir des… sentiments. Ce mot me fait frissonner de dégoût.

Quelques pas plus loin, je pensais avoir chassé toute cette histoire lorsque je sens quelque chose sur ma joue. Surement un moucheron. Je le dégage d’un geste. Non, ce n’est pas une larme voyons.
Je m’applique à penser à ce que je vais bien pouvoir faire le reste de la journée. Le chef m’a demandé une fausse identité pour un de ces sbires, il faudrait que je m'atèle à la fabrication du passeport. Je réfléchis aux outils dont je vais avoir besoin pour sa réalisation quand…

Encore cet homme.

Je me suis arrêté de marcher mais je ne me suis pas retournée. J’écoute. Il veut me parler. Ben c’est ce qu’il est en train de faire !

Et puis j’entends un mot qui me fait tilter. Un mot qui, à chaque fois que je l’entends, me hérisse le poil, me donne envie de vomir. Angel. Génial.
Je fais volte-face en un éclair. Je n’ai pas peur non. Enfin presque pas.
Ma boite crânienne se met à fonctionner encore plus vite. Est-ce qu’on m’aurait découvert ? On aurait des soupçons ?
Non ce n’est pas possible, ces gens ne sont pas assez idiot pour envoyer l’un d’entre eux me chercher.
Je pense à mon arme, dans ma botte. Ce n’est pas possible de m’en servir contre lui. S’il a été vraiment envoyé pour m’espionner, il ne faut surtout pas que je le bute. Il faut que je reste calme et que je fasse bonne figure.
Si je fuis maintenant, ce sera d’autant plus suspect, même s’il n’est pas en mission.

Je serre alors les poings dans ma veste et serre les dents.
J’ai un horrible pressentiment. Je ne devrais pas faire ça, mais je n’ai pas le choix.
_ Parle alors.
Je reste là, les poings dans les poches, les pieds bien ancrés dans le sol. J’attends.
Pour la deuxième fois…

_________________



Je suis morte et j'ai tué, j'ai vu tuer et mourir, j'ai eu un temps immense pour la douleur et la méditation, ai-je pour autant grandi en force morale ? En discernement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Pour la deuxième fois...

Revenir en haut Aller en bas
Pour la deuxième fois...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Lorsque la panique nous consumme pour la première fois...
» Quand j'ai vu ton visage pour la première fois...
» Cherche partenaire pour une première fois ! [En cours]
» ROBB ▬ « Ca veut dire que tu es un babouin.. Et moi pas ! » [Terminée pour la deuxième fois] {OK}
» Il y a 13 ans je devenais pour la deuxième fois maman...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Redioactif :: San Diego :: Downtown :: Logements-